Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Automobile : Un an après son lancement Hellogova revendique 7.000 utilisateurs

Demain
vendredi 29 janvier 2021

La startup a été fondée par Vianney Puydupain, Olivier Darrau et Louis Monmarché - Photo Hellogova

La startup Hellogova est souvent présentée comme « le Tinder de la voiture ». Commercialisée avant le premier confinement de mars 2020, elle fait de la mise en relation entre particuliers et professionnels de l’automobile, pour faciliter l’achat de véhicules d’occasion.

Cela va faire un an que Hellogova a lancé son application éponyme. Cette startup bordelaise poursuit un objectif précis : permettre à des particuliers de trouver leur voiture idéale d’occasion, parmi l’offre pléthorique du marché. « Les gens ne sont pas des experts, explique Vianney Puydupain, cofondateur de l’entreprise. Ils ont besoin de conseils spécifiques, neutres et indépendants. C’est ce que nous nous attachons à leur proposer chez Hellogova. »

Pour avoir une expertise de qualité Vianney Puydupain s’est entouré de Olivier Darrau qui a fait sa carrière dans l’automobile, épaulé par un troisième cofondateur, Louis Monmarché. « Je suis ingénieur commercial à l’origine, poursuit Vianney Puydupain. Mais j’ai été piqué par le virus de l’entreprise et je voulais évoluer dans un secteur qui me tient à cœur : celui de l’automobile. » Partant du constat que de nombreuses personnes dans son entourage lui demandaient des conseils pour l’acquisition d’un véhicule, il décide de se lancer et crée Hellogova.

Deux ans de R&D pour développer l’outil

Mais industrialiser le conseil pour l’achat d’une voiture d'occasion n’est pas si simple. Deux ans de R&D ont été nécessaires à l’équipe pour créer son outil. « Nous avons compressé des tas de données et d’expertises, en scannant tout le marché automobile et plus de 2.500 modèles, détaille notre interlocuteur. Il a fallu le qualifier, le classer selon les critères des automobilistes. » Voiture plus écolo, nombres de kilomètres à parcourir ou encore équipements nécessaires : autant d’éléments qu’a dû prendre en compte l’équipe de Hellogova.

« Pour acheter une voiture, 90% des personnes vont se renseigner sur internet sans aucun accompagnement, reprend le cofondateur. Il se trouve que la moitié d’entre eux sont prêts à donner quelques informations sur leurs recherches pour être aidés, sans enjeu commercial. Nous sommes partis de ce postulat pour développer notre outil. »

Le « Tinder » de la voiture

Au même titre que Platform.Garden se veut le Waze du jardin, Hellogova s’est inspirée de la célèbre application de rencontres Tinder pour son interface. Cette dernière mêle intelligence artificielle et conseiller de chair et d’os pour aider le client. Pour chaque demande d’accompagnement le conseiller pose une dizaine de questions visant à cerner les besoins, les exigences de l’utilisateur. Plusieurs propositions sont faites à ce dernier, classées par l’IA de la plus pertinente à la moins pertinente. « L’usager vient ‘liker’ sa voiture favorite, reprend Vianney Puydupain. C’est à ce titre que l’on nous compare à Tinder. L’algorithme est là pour proposer un taux de match, de correspondance entre les voitures et les critères voulus. »

Aujourd’hui Hellogova revendique près de 100.000 annonces disponibles sur sa plateforme. Ces dernières proviennent de professionnels partenaires comme des garages indépendants. « Depuis plusieurs années les professionnels sont confrontés à une évolution des modes d’achat, il y a beaucoup moins de visites en concession. Nous, nous faisons de la mise en relation. »

Finaliser la vente en magasin

Chez Hellogova, les véhicules proposés sont tous d’occasion, allant de plusieurs milliers de kilomètres à seulement une dizaine parcourue. Une fois que l’usager a trouvé l’annonce qui lui convient, il doit se déplacer dans la concession détenant la voiture pour finaliser la vente, et être sûre que celle-ci lui convient. « La mise en relation est gratuite pour le particulier, détaille Vianney Puydupain. Notre modèle économique se base sur les professionnels, et nous prenons une commission sur la vente de chaque véhicule. Mais notre application ne prend pas en compte la provenance de l’annonce, c’est l’un des gages de notre neutralité. » Plus de 7.000 utilisateurs sont passés par la plateforme depuis son lancement, et la startup ambitionne de multiplier par cinq le nombre de véhicules proposés.

« Notre expertise est capable d’être déclinée à nos partenaires. Nous sommes en train de finaliser des accords pour travailler avec eux et leur permettre d’accompagner leurs clients. C’est l’un des leviers qui nous permettrait d’accélérer notre développement, et accroître le nombre de nos utilisateurs. »

Hellogova
Basée à Bordeaux
4 salariés
CA : n. c.
www.hellogova.com

Sur le même sujet