Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Votre édition locale

Découvrez toute l’actualité autour de chez vous

Silver économie : Philippe Douste-Blazy entre au capital d’Alogia

Stratégie
mardi 11 janvier 2022

Philippe Douste-Blazy rejoint le comité stratégique d'Alogia aux côtés d'Olivier Delouis, Stéphane de Laforcarde et Alexandre Petit, son président - photo Alogia

Alogia annonce l’entrée de Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de la Santé, à son capital ainsi qu’à son comité stratégique. Une recrue stratégique, grâce à laquelle la startup girondine entend gagner en légitimité auprès des grands acteurs du marché, pour s’imposer comme la référence du « bien vieillir à domicile ».

Médecin et homme politique, ancien maire de Toulouse, deux fois ministre de la Santé, passé par le quai d’Orsay puis par la rue de Valois avant de rejoindre les Nations Unies puis la fondation Unitaid, Philippe Douste-Blazy s’offre une incursion dans le privé avec une entrée au capital d’Alogia. « L’arrivée de Philippe Douste-Blazy consolide le leadership d’Alogia dans la silver économie. Tous les membres du comité stratégique ont la même ambition : la création d’une première licorne à impact social et sociétal » se réjouit Olivier Delouis, vice-président d’Alogia suite à sa participation à la levée de fonds de 3 millions d’euros réalisée par la société en septembre 2020.

Basée à Bordeaux, avec une présence à Paris et Angers, cette startup de la silver économie s’appuie sur un réseau d’ergothérapeutes pour accompagner tous les acteurs impliqués dans l’adaptation du logement des seniors à des fins de prévention santé et de bien vieillir à domicile. Elle intervient auprès de bailleurs sociaux comme Domofrance, de promoteurs immobiliers tels que Nexity, mais aussi des mutuelles ou des caisses de retraite, avec un catalogue d’offre qui va du diagnostic personnalisé au management de projets en passant par des missions de conseil et de formations.

« C’est cette capacité à se projeter dans l’avenir et à imaginer une société où la longévité ne serait plus uniquement une question de perte d’autonomie mais de mieux vivre, et où le bénéfice des politiques de prévention ne serait plus évalué uniquement sur la dépendance mais sur la liberté qu’elle apporte aux bénéficiaires, qui m’a convaincu dans la vision d’Alogia », commente Philippe Douste-Blazy.

Sur le même sujet