Placéco Gironde, le média qui fait rayonner l’écosystème

Votre édition locale

Découvrez toute l’actualité autour de chez vous

À Martillac, Fives Syleps robotise la préparation de commandes - Premium

Demain
lundi 27 juin 2022

Thierry Boisnard, fondateur de Synapse Robotics, dirige le site Fives Syleps de Martillac - photo AL

Spécialiste des installations robotisées dédiées à l’intralogistique, Fives Syleps a inauguré le 23 juin son nouveau site girondin, d’où sortira bientôt son nouveau bras robotisé dédié à la dépalettisation hétérogène. L’entreprise a investi 4 millions d’euros pour ce bâtiment flambant neuf, installé à Martillac, au cœur de la technopole Montesquieu.

Juchés au-dessus d’un convoyeur, les deux bras robotisés jouent un ballet gracieux, qui permet d’apprécier la façon dont se décomposent les mouvements de préhension. « Pour la démonstration, nous les avons réglé à 20% de leur vitesse. Je vais maintenant les mettre à 100% », commente Damien Couzinet, automaticien chez Fives Syleps. D’andante, le rythme se fait allegro : il ne faut désormais plus que quatre secondes et des poussières pour que le robot repère son colis, l’attrape et le dépose sur un autre convoyeur, avant de revenir à sa position d’origine et d’entamer un nouveau cycle. A raison de deux bras robotisés par convoyeur, la plateforme revendique une capacité de traitement de l’ordre de 15.000 colis par jour.

Baptisés OPR, pour Order Picking Robotic, ces robots sont la spécialité de Synapses Robotics, historiquement implantée à Ayguemorte-les-Graves et Saint-Médard-d’Eyrans, qui a d’abord rejoint le groupe breton Syleps avant que ce dernier ne soit avalé, en 2017, par le géant de l’ingénierie industrielle Fives (1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires, 8.200 collaborateurs dans 25 pays). « Notre métier est de concevoir, de fabriquer et d’installer des robots dédiés à la palettisation ou à la dépalettisation, principalement à destination du secteur de l’agroalimentaire, qui cherche à la fois plus de rapidité et moins d’erreur dans le traitement des colis », présente Thierry Boisnard, directeur de la branche girondine de ce qui est devenu Fives Syleps, l’une des filiales de la branche Smart Automation Solutions de Fives, avec trois sites à Lorient et une nouvelle adresse à Martillac, dans l’enceinte de la technopole Montesquieu. Mis en service fin 2021 et officiellement inauguré le 23 juin dernier, le site représente 4 millions d’euros d’investissement pour 18.000 m² de foncier, sur lequel Fives Syleps a construit un bâtiment de 3.000 m², dont 2.100 m² d’atelier, où sont assemblés, puis testés, ses robots.

Vers des robots de dépalettisation hétérogène

« OPR a été breveté en 2013, et la commercialisation a débuté en 2015, après une phase de déverminage chez un client », se souvient Thierry Boisnard. Fives Syleps équipe aujourd’hui huit plateformes aux couleurs d’Intermarché, de Système U ou de Martin Brower, le partenaire logistique de McDonald’s. « Il nous reste douze plateformes à livrer, sans parler des contrats en cours de négociation », ajoute le directeur. Sur ces plateformes logistiques, les automates de Fives Syleps assurent à la fois la dépalettisation – retirer un par un les packs de canettes qui composent une palette – et la palettisation hétérogène, c’est-à-dire le chargement de colis, de taille et de poids différents, sur une nouvelle palette, destinée par exemple à une grande surface. « Au-delà des machines, notre valeur ajoutée vient surtout du logiciel, avec l’ensemble des briques de vision ou d’intelligence artificielle qui vont permettre de composer une palette stable », explique Thierry Boisnard.

Un savoir-faire que Fives Syleps entend désormais appliquer à la dépalettisation hétérogène, soit la capacité à décharger une palette ou un chariot de manutention chargés de colis différents. Pour y parvenir, la société a développé un nouveau robot, doté cette fois d’un module de préhension à ventouses, capable de saisir un colis pesant jusqu’à 35 kg, même si ce dernier n’est pas présenté à plat. S’il n’est pas encore baptisé, ce nouveau robot, fruit de deux ans et demi de travaux, permettrait à Fives Syleps de se développer dans les secteurs de la messagerie et de la logistique e-commerce, notamment à l’international. « La commercialisation devrait débuter début 2023 », indique le directeur. Cdiscount aurait déjà manifesté son intérêt.

De quoi ouvrir de nouvelles perspectives de développement pour Fives Syleps à Martillac, qui envisage déjà la construction d’un second bâtiment d’une superficie comparable à celle du premier. « Vous êtes passés de 5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017 à quasiment 10 millions d’euros aujourd’hui, et je vous fais le pari que vous serez à 20 millions d’euros dans quelques années », a lancé vendredi Frédéric Sanchez, président du groupe Fives, face aux équipes de Martillac, actuellement composées d’une cinquantaine de personnes. Un optimisme partagé par Alain Rousset, venu couper le traditionnel ruban. « La robotique crée des emplois, elle n’en détruit pas », a salué le président du conseil régional.


Les dirigeants de Fives Robotics ont inauguré l'atelier de Martillac jeudi en présence d'Alain Rousset, président du conseil régional, de Sophie Panonacle, députée de Gironde, et de Bernard Fath, président de la communauté de communes de Montesquieu.

traits blocage
Cet article premium vous intéresse ?
Sa lecture est réservée à nos adhérents Gironde. Rejoignez la communauté Placéco pour accéder à ce contenu et profitez de nombreux services exclusifs.
Déja adhérent ? Se connecter

Sur le même sujet