Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Fermentalg s’associe à Suez pour valoriser le CO2 grâce aux microalgues

Stratégie
mercredi 06 janvier 2021

Démonstrateur de puits de carbone installé au sein de l’unité de biométhanisation de l'usine Carré de Réunion dans les Yvelines - photo Fermentalg

Après cinq ans d’expérimentations conjointes, le spécialiste des microalgues basé à Libourne Fermentalg et le groupe Suez annoncent la création d’une coentreprise dédiée à l’industrialisation et à la commercialisation de solutions environnementales dédiées à la capture et à la valorisation du CO2 en environnement industriel.

Fermentalg et Suez ont annoncé la signature d’un accord formalisant la création prochaine d’une coentreprise détenue à parts égales entre les deux partenaires. Sa mission principale consistera à industrialiser et commercialiser une technologie permettant de capter le CO2 émis sur des sites industriels grâce à la photosynthèse réalisée par des microalgues. La croissance de ces dernières fournit une biomasse susceptible ensuite d’être valorisée de différentes manières, en fonction de la souche d’algue utilisée. « Certaines microalgues ont des propriétés fongicides notoires, ce qui offre la possibilité de les valoriser en agriculture biologique. Leurs propriétés nutritives permettent également d’envisager de les faire entrer dans l’alimentation animale, notamment aquacole, voire un jour dans l’alimentation humaine », illustre Philippe Lavielle, président de Fermentalg.

La création de cette coentreprise intervient après cinq ans d’expérimentations conjointes au cours desquelles Fermentalg et Suez ont conçu plusieurs démonstrateurs sous forme de projets pilote visant à valider le fonctionnement de ces « puits de carbone » à base d’algues. « Après cinq ans, nous avons décidé de passer à l’étape suivante, en préparant la montée à l’échelle et la commercialisation de ces technologies », indique Philippe Lavielle. « Le projet est doublement vertueux. D’un côté, il permet de limiter l’empreinte CO2 de certains sites industriels. De l’autre, il permet de transformer ce CO2 en intrants de grande qualité ».

Ouverture du capital à d’autres partenaires

La coentreprise, dont le nom et la structure exacte restent à déterminer, sera dans un premier temps hébergée sur le site de Fermentalg à Libourne. Elle devrait employer une dizaine de personnes, qui commenceront par fabriquer un premier pilote semi industriel, avant de passer à la phase d’industrialisation réelle, puis à la commercialisation, dont les débuts sont espérés d’ici 18 à 24 mois. En parallèle, la structure cherchera des fonds - de l’ordre de plusieurs millions d’euros, notamment auprès des pouvoirs publics, pour financer son développement et préparer la mise en place de son site d’essai industriel. « La suite sera une question d’ingénierie et de déploiement. Les modèles économiques attachés dépendront beaucoup du contexte de mise en œuvre », explique Philippe Lavielle.

A l’échelle d’un site industriel, la plateforme finale ressemblera à une petite station d’épuration dans laquelle les émissions de CO2 seront acheminées vers les microalgues, hébergées au sein d’un environnement à éclairage contrôlé pour piloter au mieux la photosynthèse. « C’est finalement le même principe que pour les effluents liquides dont l’industrie se préoccupe depuis une cinquantaine d’années. L’urgence climatique fait de l’empreinte CO2 un problème, il faut donc une solution technologique dédiée », indique le président de Fermentalg.

Un Combin’Air pour purifier l’air urbain

Ce photo-bioréacteur algal trouve également un débouché en milieu urbain avec le Combin’Air, un dispositif dans lequel la capacité de photosynthèse des microalgues est mise en œuvre pour absorber des polluants tels que les oxydes d’azote et les particules fines. « Suez a développé un vrai savoir-faire sur le sujet, ils sont capables de mesurer au mètre près où se manifestent les pics de pollution. Notre technologie ne va pas résoudre le problème de la pollution atmosphérique, mais elle permet d’en limiter l’impact dans une cour d’école par exemple », illustre Philippe Lavielle.


Démonstrateur Combin’Air installé dans la cour de l'école Victor Hugo de Poissy - photo Fermentalg

Fermentalg
Coté sur Euronext
70 collaborateurs
CA 2019 : 2,113M€
4 Rue Rivière, 33500 Libourne
05 57 25 02 20

Sur le même sujet