Placéco Gironde, le média qui fait rayonner l’écosystème

Votre édition locale

Découvrez toute l’actualité autour de chez vous

Espace : The Exploration Company boucle une série A de 40M€ - Premium

Stratégie
mercredi 01 février 2023

A droite, Hélène Huby, cofondatrice et CEO de The Exploration Company, présente le prototype Bikini à Alain Rousset - photo AL

La startup The Exploration Company, créée au printemps 2021, annonce une levée de fonds record pour commercialiser sa première capsule spatiale, et finaliser la seconde.

Le secret avait été dévoilé début janvier, il est désormais officialisé : The Exploration Company, startup franco-allemande spécialisée dans la logistique spatiale, boucle son premier tour de table en série A, de 40 millions d’euros. Une levée menée par EQT Ventures et Red River West avec la participation de plusieurs investisseurs (anciens comme nouveau) et notamment Promus Ventures, Cherry Ventures, Vsquared, Omnes Capital, July Fund, Partech, Habert Dassault Finance, le fonds Sista et Schlumberger.

Créée en juin 2021 à Munich et Mérignac, The Exploration Company conçoit depuis bientôt deux ans un véhicule spatial, destiné en priorité à l’approvisionnement logistique des stations spatiales en orbite basse. « Dans quelques années, on passera de deux à sept ou huit stations spatiales. Notre ambition est de desservir ce monde des infrastructures de vie autour de la Terre, puis autour de la Lune, en sachant que l’Europe n’a aujourd’hui aucun moyen d’accès en propre. Il nous a donc semblé essentiel de le construire », expliquait il y a peu à Placéco Hélène Huby, cofondatrice et CEO de la startup.

Pour aller plus loin : The Exploration Company veut diviser par 4 le prix de la logistique spatiale

Financer deux capsules spatiales

L’objectif de cette levée de fonds est double. D’abord, The Exploration Company entend commercialiser sa première capsule spatiale dont le lancement est prévu en 2026. Baptisée Nyx Mission Odyssey, elle devra transporter des marchandises vers des stations spatiales, puis revenir sur Terre. Le véhicule se veut réutilisable, agnostique vis-à-vis du lanceur utilisé (Ariane, Falcon, Soyouz ou tout autre lanceur), et modulable, pour répondre aux différents besoins des missions : du ravitaillement en nourriture à la livraison de matériel scientifique. La startup, en prime, prévoit un coût d’acheminement quatre fois moins coûteux que les solutions actuelles de logistique spatiale. « Nous visons 25.000 euros par kilo, contre 100.000 euros aujourd’hui pour livrer l’ISS », indiquait la cofondatrice, qui vise aussi bien la clientèle des agences spatiales que celles des nouveaux acteurs privés du New Space.

Second axe de développement : finaliser et faire voler sa deuxième capsule de démonstration, Nyx Mission Possible, dont le lancement est prévu l’année prochaine. Ce véhicule effectuera une rentrée contrôlé dans l’atmosphère, « faisant ainsi la démonstration d’une des technologies les plus critiques et les plus habilitantes pour construire des vaisseaux spatiaux réutilisables transportant des humains », précise la société.

The Exploration Company, qui compte 50 salariés répartis équitablement entre la Gironde et la Bavière, entend doubler ses effectifs dans les douze mois à venir.

The Exploration Company
Fondée en 2021
50 collaborateurs
CA : n.c.
25 Rue Marcel Issartier, 33700 Mérignac

traits blocage
Cet article premium vous intéresse ?
Sa lecture est réservée à nos adhérents Gironde. Rejoignez la communauté Placéco pour accéder à ce contenu et profitez de nombreux services exclusifs.
Déja adhérent ? Se connecter