Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Le Salon de l’agriculture régional se tiendra en mode « hybride »

Écosystème
lundi 10 mai 2021

Visuel salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine - photo DR

Le Salon de l’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine se tiendra du 17 au 22 mai sous une formule hybride inédite. Si des événements physiques sont bien prévus, l’ensemble de la manifestation sera retransmis en ligne.

Organisé traditionnellement dans le cadre de la Foire Internationale de Bordeaux, repoussée cette année au mois de novembre, le Salon de l’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine maintient sa programmation pour le mois de mai. En 2021, il inaugure une formule « hybride », mêlant événements physiques et canaux numériques. Elle est le fruit d’une concertation organisée depuis le mois de janvier entre la chambre régionale d’agriculture et les professionnels du secteur.

« De ces échanges émerge l’affirmation qu’un salon reste essentiel pour faire le lien entre agriculteur et grand public. Ce sentiment que "les agriculteurs font des choses bien et nous voulons les connaître" ressort particulièrement sur les sujets phares tels que l’approvisionnement alimentaire et la préservation de la planète », indique Dominique Graciet, président du Salon, dans un communiqué. L’organisation a par ailleurs tenu compte du souhait affiché d’une certaine décentralisation du salon, habituellement concentré à Bordeaux.

Retransmission en ligne

Le programme permet de retrouver les habituels temps forts de l’événement, mais sous une forme adaptée. Du côté de l’élevage, la déambulation au milieu des bovins sera remplacée par une galerie virtuelle permettant à chaque fournisseur exposant de présenter son offre. Les deux concours de race Aquitanima et Equitaine seront quant à eux organisés physiquement au parc des Expositions de Bordeaux, mais à huis-clos, avec une diffusion en direct via le site agriweb.tv. Aquitanima fera concourir les quatre races de Nouvelle-Aquitaine (Bazadaise, Limousine, Blonde d’Aquitaine, Prim’Holstein) et Equitaine présentera une vingtaine d’équins dans le cadre d’une vente de chevaux de trait (Percheron, Breton, Ardennais, Comtois).

Après une inauguration réalisée le 17 mai depuis le château Soutard, à Saint-Emilion, le cycle de débats et conférences dédiés aux enjeux de la filière s’articulera quant à lui autour de six rendez-vous, ouverts au public, organisés entre le 18 et 20 mai à Montmorillon, Périgueux, Poitiers et Brive. Là aussi, l’ensemble des échanges sera retransmis en ligne. le volet grand public du salon prévoit enfin un grand marché des produits de Nouvelle-Aquitaine qui se tiendra les 21 et 22 mai place des Quinconces à Bordeaux.

« Pendant les périodes de confinements que nous avons vécues depuis plus d’un an, les agriculteurs et agricultrices ont démontré leurs capacités à s'adapter pour nourrir la population dans un pays paralysé. Plus que jamais, nos concitoyens ont pris conscience de l’importance de nos métiers. Nous devons nous saisir du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine 2021 pour toujours mieux expliquer nos pratiques et faire connaître notre beau métier aux nouvelles générations », appelle Dominique Graciet, ancien président de la Chambre d’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine, remplacé en décembre dernier par Luc Servant.

Sur le sujet, voir aussi notre récent dossier en cinq volets : comment l'agriculture investit la ville ? 

Sur le même sujet