Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Levée de fonds et solution de paiement unifiée : Obvy dévoile ses plans pour 2021

Stratégie
vendredi 15 janvier 2021

Charles-Henri Gougerot-Duvoisin et Stevy Llong-taï - photo Thomas Malaval

Fondée en 2017 à Bordeaux, Obvy se positionne comme un prestataire de paiement sécurité pour les transactions entre particuliers. Déjà utilisée par plus d’une cinquantaine de plateformes spécialisées, la startup prépare une levée de fonds ainsi qu’une nouvelle offre de paiement unifiée destinée aux entreprises.

Créée en réponse à l’essor du commerce entre particuliers, Obvy se positionne comme un tiers de confiance chargé de sécuriser la partie financière de la transaction. A la différence des spécialistes du paiement en ligne comme PayPal ou Lydia qui transfèrent l’argent à la demande, Obvy fait du cantonnement de fonds : il faut que l’acheteur confirme le bon déroulement de la transaction pour que l’argent soit transféré au vendeur. « On est un peu l’équivalent d’un notaire, sourit Charles-Henri Gougerot-Duvoisin », cofondateur d’Obvy.

Boîte à outils de paiement

Autour de cette fonction de séquestre, proposée en France (y compris les DOM-TOM), Belgique et Luxembourg, la startup bordelaise a imaginé différents outils visant à faciliter les ventes entre particuliers, en main propre comme à distance. Son application prévoit par exemple une fonction négociation, pour ajuster en dernière minute le prix d’un objet en fonction des discussions entre l’acheteur et le vendeur.

Elle s’interface par ailleurs avec les outils de Chronopost, Mondial Relay et bientôt Colissimo, pour offrir le suivi des colis et faciliter la validation de la transaction après réception, et propose un système de « preuve vidéo » visant à faciliter la résolution d’éventuels conflits. « Sur l’ensemble des transactions que nous gérons, nous avons moins de 0,1% de litiges et 100 % de ces litiges se règlent à l’amiable directement entre l’acheteur et le vendeur », affirme le jeune homme. Pour endiguer les risques de fraude, la plateforme impose aux vendeurs de fournir une pièce d’identité pour pouvoir accéder à leurs fonds.

En septembre 2020, Obvy a ajouté une corde à son arc avec la mise en place d’une fonction de paiement échelonné entre particuliers, en partenariat avec Floa Bank (nouvelle identité de Banque Casino). « Ça n’existait pas sur le marché, c’est une première mondiale, pour laquelle nous avons réussi à rapprocher notre technologie C2C de leur technologie de paiement fractionné », précise Stevy Llong-taï, cofondateur et directeur technique d’Obvy.


Obvy est lauréat bordelais du concours de pitch organisé par le Village francophone à l'occasion du CES 2021

Du C2C aux services entreprise

Hébergée dans la pépinière éco-créative des Chartrons après un accompagnement prodigué par Unitec, Obvy a rapidement proposé ses services aux sites d’annonces et plateformes spécialisées dans les transactions entre particuliers. « Notre promesse est de le faire passer du statut d’hébergeur d’annonces au statut de marketplace en seulement sept lignes de code », résume Charles-Henri Gougerot-Duvoisin. Sa solution équipe aujourd’hui plus de cinquante sites, parmi lesquels Alltricks occasion (groupe Décathlon), Troc-Vélo ou Yescapa, leader européen de la location entre particuliers de vans et camping-cars.

« Notre deuxième promesse, c’est venir compléter l’offre de services de sociétés qui ont quelque part dans leur chaîne de valeur des transactions entre particuliers », complète le cofondateur d’Obvy. L’offre est par exemple distribuée par la Macif, qui en tant qu’assureur a intérêt à accompagner ses adhérents sur la vente de leurs véhicules d’occasion. La startup a également signé un accord avec Neosurf, l’un des grands noms de l’envoi d’argent par codes de recharge achetés en bureaux de tabac, pour sécuriser ses échanges entre particuliers.

Une commission moyenne à 2%

Obvy propose par ailleurs ses services à des places de marché B2B ou des sociétés de service, attirées par les garanties et la flexibilité offertes par le séquestre de fonds. Dans la foulée, elle a inauguré lors du deuxième confinement une offre dédiée au click and collect qui aurait séduit 200 commerçants en un mois. « Le cantonnement est très adapté au click and collect : le client prépaie en ligne, l’argent est séquestré et il finalise sa transaction au retrait de la commande », explique Charles-Henri Gougerot-Duvoisin. La formule, très accessible, propose à des commerçants dépourvus de site e-commerce ou d’espace sur une place de marché de générer des liens d’achat directs susceptibles d’être partagés par mail ou via les réseaux sociaux.

Obvy, qui ne communique pas ses résultats financiers, affirme compter plus de 50 000 utilisateurs mensuels. La startup se rémunère à la commission, avec des montants qui varient en fonction de la somme transférée et du mode de paiement utilisé (virement, CB…), avec un taux moyen situé aux alentours de 2% (contre 3,4% chez un acteur comme PayPal). L’intégration est gratuite pour les plateformes, à moins que ces dernières ne souhaitent utiliser la solution en marque blanche. « Notre modèle économique repose sur la masse », résument les deux fondateurs d’Obvy.

Une nouvelle offensive en direction des professionnels

Pour passer à l’échelle, selon l’expression consacrée, la société prépare une levée de fonds qui devrait être bouclée au début de l’été. Cet apport d’argent frais servira à la fois au renforcement de l’équipe, composée aujourd’hui de 12 personnes, mais aussi au développement d’un nouveau produit, présenté comme un véritable « game changer » sur le paysage morcelé du paiement à destination des professionnels. « L’objectif est que, peu importe votre activité ou votre besoin de paiement, qu’il soit interne ou externe, peu importe le flux de paiement que vous avez à traiter, vous ayez une seule interface, une seule solution, pour faire absolument tous les paiements dont vous avez besoin », révèle Charles-Henri Gougerot-Duvoisin. « Obvy ne représente que 10% de ce nouveau produit, qui nous permettra de rivaliser avec de grands acteurs américains comme Stripe ou PayPal », complète Stevy Llong-taï. Lancement prévu courant 2021 !

Obvy
Fondé en 2017
12 collaborateurs
CA : n.c.

Sur le même sujet