Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Immobilier : A Brazza, Kaufman & Broad se lance dans les volumes capables

Stratégie
mercredi 26 mai 2021

La résidence sera livrée au 4e trimestre 2022 - Crédits : Kaufman & Broad

Depuis un mois la future résidence Itself, lancée par Kaufman & Broad, est commercialisée en volumes capables : les acquéreurs payent leur bien 40% moins cher que pour les opérations traditionnelles, mais les logements sont des coques vides qu’il reste à terminer.

En décembre 2022 sera inaugurée, dans le quartier de Brazza, la résidence Itself. Construite par le promoteur Kaufman & Broad, cette dernière comptera 30 logements répartis en deux résidences de trois étages. La particularité de cette réalisation ? Sa commercialisation se fait en volumes capables. En clair : les logements sont des « coques vides » prêtes à être terminées.

2.700€ le m²

« Nous constatons que les personnes n’ont pas la capacité immédiate de financer un logement, que ce soit dans du neuf ou de l’ancien, présente le directeur régional du promoteur, Georges Lopez. Avec les volumes capables nous leur donnons la capacité de terminer le bien immobilier, en fonction de leurs besoins et de leurs moyens. » Car dans les appartements Itself, dont la vente a démarré le mois dernier en partenariat avec Nouvelles Fonctions Urbaines, le mètre carré coûte 2.700 euros au-lieu de 5.000 euros, soit 40% moins cher.

Ce type de vente se nomme la VEFI (vente en l’état futur inachevé), à contrario des logements neufs traditionnels en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement). « Les propriétaires peuvent ainsi décider de faire appel à des artisans ou réaliser une partie des travaux d’aménagement eux-mêmes, reprend Georges Lopez. Ils peuvent prendre six mois pour le faire comme deux ans, et même rendre leur logement évolutif au fur et à mesure de leur vie de famille. » Cloisonnement, plomberie, électricité, tout reste à la charge du propriétaire.

Cibler les primo-acquérants

La VEFI est encore peu répandue sur l’Hexagone, et Itself est l’une des premières opérations en ce sens. « Cela a été mis en place il y a quelques années par la réglementation du code de la construction. Je crois qu’il y en a une autre sur Brazza qui concerne des logements sociaux », précise le directeur régional.

Pour Kaufman & Broad, l’intérêt est d’aller chercher une nouvelle clientèle, plutôt de primo-acquérants. Le projet est porté par le promoteur depuis 2014, pour permettre à une catégorie de personnes qui n’achèteraient pas forcément de pouvoir le faire. « Même si les travaux sont à faire le prix global reste moins cher que la VEFI, affirme Georges Lopez. Il faut rajouter 1.000, 1.500 euros maximum mais on n’arrivera jamais aux 5.000 euros de la VEFA. En revanche la VEFI ne correspond pas à toutes les clientèles : des personnes âgées peuvent préférer des logements neufs, terminés, où il n’y a plus rien à faire. »

Le promoteur ambitionne de développer ce mode de vente dans les prochaines années, pour « resolvabiliser les ménages grâce aux prix, et non aux subventions ».

Sur le même sujet