Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

IA : FrogLabs se renomme Atmo et poursuit sa R&D

Stratégie
lundi 04 janvier 2021

Johan Mathé (à gauche) et Jérémie Lequeux (à droite) avec Alexander Sviridenko, premier employé de la startup - Photo Atmo

La startup FrogLabs, spécialisée dans la prédiction de données météo-sensibles via l’intelligence artificielle, vient de changer de nom. Fraîchement rebaptisée Atmo, elle s’offre une modernisation de sa stratégie marketing, et compte bien décrocher de nouveaux contrats en 2021.

FrogLabs, c’est cette jeune pousse franco-américaine qui avait levé, l’été dernier, 2 millions de dollars. « Nous avons décidé de changer de nom pour créer une identité plus proche de notre cœur de métier, explique Jérémie Lequeux, cofondateur de la startup. Désormais nous sommes Atmo. Et puis notre ancien nom ne fonctionnait pas trop aux Etats-Unis, pays dans lequel nous souhaitons nous développer. Les Américains n’ont pas forcément la référence de la grenouille pour prédire la météo … »

L’entreprise est spécialisée dans la prédiction de données météo-sensibles via l’intelligence artificielle, et travaille pour les secteurs des énergies renouvelables et du transport logistique.

Poursuivre la R&D

Depuis la levée de fonds, Atmo a travaillé sur ses différents outils. L’un d’eux, Encorr, est un corrélateur des effets environnementaux capable d’identifier les impacts de la météo sur l’activité d’une entreprise. Développé l’été dernier, il a été finalisé en octobre. « Il faut énormément de données de l’entreprise pour arriver à un résultat, reprend Jérémie Lequeux. Pour les exploiter il faut souvent signer des accords de confidentialité, ce qui alourdit le processus. Donc nous avons travaillé pour n’avoir besoin que de très peu de données. Pour les activités de retail cela peut être le chiffre d’affaires journalier par exemple, ou le nombre de personnes entrant dans un magasin. »

Autre axe de R&D, les données météorologiques historiques. Souvent biaisées car « il n’existe pas de points de mesure partout sur Terre », ces données peuvent être affinée par Atmo, avec une précision accrue de 15%. « Nous sommes assez contents des résultats », se réjouit Jérémie Lequeux.

2021, année des nouveaux clients

L’entreprise au-delà du changement de nom, a misé sur la commercialisation de ses outils, en améliorant son marketing. « Avoir des services bien identifiés nous permet de démystifier ce que l’on fait. Car parfois, cela peut paraître complexe. »

Atmo voit son activité divisée en trois tiers : dans les énergies renouvelables, la logistique et la gestion des risques. « Nous avons une dizaine de clients actuellement, reprend le cofondateur. Nous sommes en bonne voie pour en signer d’autres en 2021, avec notamment des cas d’application pour développer notre activité et recruter de nouveaux salariés. » Depuis sa levée de fonds, déjà, la startup compte un nouveau collaborateur. Ils sont désormais quatre aux Etats-Unis et trois en France, à Bordeaux.

Atmo
Basée à Bordeaux et à San-Francisco
7 salariés
CA : n. c.
www.froglabs.ai

Sur le même sujet