Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Girondins : Bordeaux Métropole renonce à 5M€ de loyers

Stratégie
vendredi 24 juin 2022

Une convention fait des Girondins le club résident du stade Matmut Atlantique, propriété de Bordeaux Métropole, en échange d'un loyer annuel de 5 millions d'euros - crédit Vinci Constructions

Bordeaux Métropole a annoncé vendredi sa décision de renoncer aux échéances de loyers liées à l’occupation du stade Matmut par les Girondins de Bordeaux pour la saison 2022 – 2023. Un coup de pouce de 5 millions d’euros, qui doit aider le club à passer le cap de sa prochaine audition devant la DNCG.

Les Girondins pourront-ils revenir en Ligue 2 ? Alors que le club prépare sa nouvelle audition devant la DNCG, Bordeaux Métropole a annoncé avoir acté vendredi le principe d’un moratoire sur les échéances financières dont aurait dû s’acquitter le club à son égard au cours de la saison 2022 – 2023. Cette décision, « partagée avec l’ensemble des groupes politiques » selon la Métropole, signifie que la collectivité renonce à environ 5 millions d’euros d’échéances, qui allègeront d’autant le budget présenté par le club à la DNCG pour la saison à venir.

En juin 2021, au moment où les Girondins défendaient leur maintien en Ligue 1 face à la DNCG, la collectivité avait déjà pris la décision d’étaler la dette du club, d’un montant de 5,8 millions d’euros, sur les saisons 2020-2021 et 2021-2022, mais aussi de lisser les loyers des deux années suivantes.

« Par cette décision, la métropole apporte une nouvelle fois, un soutien clair aux Girondins de Bordeaux. Il importe que les responsables et les créanciers du club en fassent de même. C’est de leur responsabilité dorénavant », appelle la Métropole dans un communiqué. Un message directement adressé à King Street et Fortress, dont la décision de renoncer à un partie de la dette du club sera déterminante pour que la DNCG puisse revenir sur sa récente décision de rétrograder le club en National 1. L’appel des Girondins devant la DNCG devrait être entendu le 5 juillet prochain.