Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

En novembre, Exp'Hotel regroupera 17 000 pros des CHR et des métiers de bouche

Écosystème
jeudi 14 octobre 2021

Philippe Etchebest est le président du salon. Crédits : MB

Le salon professionnel Exp’Hotel, à destination des CHR et des métiers de bouche, se déroulera du 28 au 30 novembre prochain. L’occasion de créer des discussions et échanges entre les acteurs de la filière, après de longs mois de fermeture.

« Nous sommes très fiers de nous réunir, de savoir que le salon va se tenir », s’est réjoui l’emblématique chef Philippe Etchebest ce mercredi 14 septembre, à l’occasion de la présentation du salon Exp’Hotel. Destiné aux professionnels des CHR, cafés-hôtels-restaurants, mais aussi aux métiers de bouche, il se tiendra au parc des expositions de Bordeaux, du 28 au 30 novembre prochain. « Il y a une vraie attente de la profession, d’avoir des perspectives positives », a martelé le président de l’événement. 17 500 professionnels se retrouveront à cette occasion, 250 exposants seront présents, ainsi que 120 MOF, meilleurs ouvriers de France. Le salon comptera quatre pôles : restauration et métiers de bouche, décoration et design, services, et nouvelles technologies avec la présence de startups.

Pour cette édition 2021, le fil conducteur sera la responsabilité. Circuits-courts, saisonnalité des produits, économie circulaire ou encore neutralité carbone seront autant de sujets évoqués. « On assiste à un changement d’enjeux, à de nouvelles contraintes, a affirmé la directrice du salon, Delphine Demade. La crise du Covid-19 a accéléré ces changements qui étaient déjà des signaux faibles, et aujourd’hui, Exp’Hotel doit absolument proposer quelque chose à ce niveau-là. » Un catalogue autour des produits responsable sera aussi proposé aux visiteurs.

Créer des échanges entre professionnels

Pour la première fois, un espace géré par l’AANA, l’agence de l’alimentation de Nouvelle-Aquitaine, mettra en avant une trentaine de petits producteurs. Une « évidence » pour Philippe Etchebest, car ces producteurs, de vins et spiritueux comme de denrées alimentaires, ont eux aussi souffert durant la crise. « Le problème c’est que, souvent, le volet logistique est compliqué, a repris le chef étoilé. On a envie d’aller vers ces producteurs locaux, mais on fait comment ? Il faut trouver des solutions pour acheminer les produits. » Pour Franck Chaumès, vice-président de l’UMIH 33, cette présence des petits producteurs est une vraie avancée pour Exp’Hotel et la filière. « La démarche de venir à la rencontre des restaurateurs est la meilleure des solutions, car ces derniers n’ont pas le temps de se rendre dans des salons dédiés au bio, a-t-il affirmé. C’est le même constat dans le secteur viticole, on entend souvent que les restaurateurs bordelais ne proposent pas assez de vins de Bordeaux. Qu’ils viennent nous voir ! On va les acheter, mais on n’a pas le temps d’y aller ! »

Les entreprises présentes auront également la possibilité d’échanger avec les professionnels présents lors de deux temps forts. Des « pitchs » seront organisés pour présenter un produit, un concept ou une innovation ; et un grand plateau coorganisé avec la Chambre des métiers et de l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine, permettra des « speed-meeting » entre visiteurs et apporteurs de solution. Les thèmes de l’écoresponsabilité (solutions innovantes autour de la collecte des biodéchets, mise en place d’un biocompost) et de la responsabilité sociétale (formation des jeunes en Nouvelle-Aquitaine) seront au cœur des échanges. « Nous comptons 11 000 apprentis dans les métiers de la bouche par an, dans nos CFA, a rappelé la présidente de la CMA régionale, Nathalie Laporte. Et pourtant, nous constatons toujours une pénurie de main d’œuvre, il faut œuvrer sur le sujet. »

Les concours, vitrine d’Exp’Hotel

Comme lors des précédentes éditions, plusieurs concours se dérouleront durant les trois jours de l’événement. Le moment phare, le trophée Philippe Etchebest, sera réservé à six chefs cuisiniers. Un jury prestigieux de 16 chefs les départagera, parmi lesquels Stéphane Carrade, 2 étoiles au Michela dans l’hôtel Haaïtza au Pyla-sur-mer, ou encore Philippe Capdevielle, chef et propriétaire du traiteur éponyme à Bordeaux. Pour la première année, un concours de sommellerie des Vins de Bordeaux aura également lieu. « Ces concours sont la meilleure vitrine d’Exp’Hotel », a martelé Franck Chaumès. « A nous de faire en sorte que ce concours devienne la référence, et on peut le faire, a complété Philippe Etchebest. Nous sommes fiers que cela représentent notre région Nouvelle-Aquitaine. »

Pour s'inscrire en tant que visiteur, il sera nécessaire de présenter un justificatif attestant d'un travail dans l'hôtellerie, la restauration ou les métiers de bouche.

Plus d'infos 

Sur le même sujet