Placéco Nouvelle-Aquitaine, le média qui fait rayonner l’écosystème

Votre édition locale

Découvrez toute l’actualité autour de chez vous

En Nouvelle-Aquitaine, le dynamisme entrepreneurial des sociétés commerciales se dégrade

Écosystème
mardi 09 juillet 2024

Pour l'heure, l'IDE sur le secteur du BTP demeure à un niveau « correct ». Photo d'illustration Adobe Stock

Sur 12 mois glissants, l’indice de dynamisme entrepreneurial des sociétés commerciales s’est dégradé sur la Nouvelle-Aquitaine, selon l’agence Ellisphère. Sur notre territoire, les créations d’entreprises reculent plus vite qu’au plan national, mais les entreprises disparaissent beaucoup moins.

Selon les données collectées par le cabinet Ellisphère, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de créations de sociétés commerciales s’est réduit, à la fois sur l’exercice 2023 (-7,2%) et sur 12 mois glissants (à fin mars dernier, -8,2%). Les liquidations ont augmenté et représentent 17,8% des disparitions sur 2022, 23,5% sur 2023 et 23,8% sur les 12 mois glissants à fin mars 2024. Cette situation « s’explique par un rattrapage, suite aux PGE mis en place ces trois dernières années et prolongés tardivement début 2024, qui a permis de maintenir artificiellement des entreprises qui étaient en grande difficulté », analyse le cabinet Ellisphère. À signaler qu’au plan national, le rythme de création d’entreprise au plan national n’a ralenti « que » de 4,7%, pendant que la disparition des entreprises accélérait de 8,9% (-5,7% en Nouvelle-Aquitaine).


Evolution des créations et disparitions de sociétés commerciales, par département, sur 12 mois glissants à fin mars 2024. Crédit : Ellisphère

Concernant la répartition par département, on note que l’indice de dynamisme commercial (IDE*) s’est stabilisé en Charente, Charente-Maritime, Creuse, Dordogne, Haute-Vienne et Vienne. La Gironde, qui cumule la plus grande population d’entreprises de la région, présente une baisse de 9,8% de ses créations de sociétés commerciales alors qu’elles avaient déjà baissé de 8,4% sur l’exercice complet 2023. Concernant les disparitions de sociétés commerciales, un pic de 6.272 entités avait été atteint en 2022, ce chiffre s’est ensuite réduit sur 2023 pour de nouveau augmenter sur les 12 mois glissants à fin mars 2024. Sur les 3 dernières périodes étudiées, le nombre des liquidations a connu une évolution comprise entre +3,7% et +5%.

Le poids de l’inflation

À l’exception du secteur de l'énergie, dont l’IDE déjà très solide sur 2023 se renforce à fin mars 2024, les indices des autres secteurs sont quasi stables ou en baisse. On note que le niveau d’IDE des services financiers reste très satisfaisant malgré une baisse. Pour ce qui est du BTP, l’IDE avait bien progressé pour atteindre un pic en 2021, il s’est dégradé sur 2022, 2023 et les 12 mois glissants à fin mars 2024, notamment en raison de la pénurie de matériaux post-Covid ainsi que de la crise immobilière. Son niveau demeure néanmoins correct. L’inflation a eu un impact sur une majorité de secteurs. Parmi les secteurs dont l’indice est devenu inférieur à 1 sur les deux dernières périodes, on trouve les biens de consommation, les biens d’équipement du foyer, les métaux ainsi que l’agroalimentaire.


Top 3 des créations, disparitions et IDE par secteur d'activité en Nouvelle-Aquitaine, sur 12 mois glissants, à fin mars 2024. Source : Ellisphère

Il en est de même pour la pharmacie, qui a souffert ces dernières années des baisses des prix des médicaments alors même que les coûts de production augmentent. À noter que l’IDE néo-aquitain, de 0,8 à fin mars 2024, est légèrement inférieur à celui du marché national qui atteint 0,9. Le secteur du textile, de l'habillement et du cuir affiche l’indice le plus bas avec 0,6. Il est en effet impacté depuis plusieurs années par la concurrence d’internet et des articles de seconde main, les créations sont en baisse depuis 2021. À l’instar du marché national, les liquidations ont fortement augmenté : +64% sur 2022 (+37,8% sur la France métropolitaine) et près de +30% sur 2023 (contre +41,2% France entière).

*IDE : ratio entre le nombre total de créations et le nombre total de disparitions de sociétés commerciale, sur un secteur d’activité, une zone géographique…