Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Handddle veut démocratiser la fabrication additive

Demain
lundi 12 octobre 2020

Dylan Taleb, Thomas Bourgoin, Pierre Marigo, les trois co-fondateurs de Handddle

Ingénieurs en mécanique et informatique, créateurs d’une box combinant imprimantes 3D à un système software de pilotage, les fondateurs de « Handddle » veulent faciliter la transition des entreprises vers la fabrication additive.

« La technologie de la fabrication additive ou de l’impression 3D existe depuis les années 90, mais elle ne se développe au sein des entreprises que depuis 10 ans avec une accélération très forte ces 5 dernières années dans les industries et manufactures, les secteurs de l’électronique, du luxe, de l’automobile et de l’aéronautique… Beaucoup d’entreprises, aujourd’hui, pour prendre ce virage, sont en recherche de solutions », estime Thomas Bourgoin, président de la startup Handddle, SAS tout juste créée en juin 2020. « Tout récemment, la période du confinement a également montré combien la supply-chain des entreprises pouvait être vite impactée et la nécessité de trouver des alternatives pour digitaliser du stock, revenir vers une indépendance de production et gagner en agilité ». Fort de ce constat, enrichi par des expériences en France comme à l’étranger chez des acteurs de l’impression 3D tels que Prodways ou BCN3D technologies, ce jeune diplômé en mécanique de l’INSA de Toulouse, vient ainsi de sauter le pas de l’entrepreneuriat. S’associant avec Pierre Marigo, ingénieur en informatique, formé également à l’INSA et Dylan Taleb, issu de Kedge BS en charge du développement business, il a fondé « Handddle », mixte entre l’anglais « handle » qui signifie « avoir la main » et les 3D de l’impression…3D.

Des micro-usines modulaires

Leur spécificité est en effet de proposer une mini-unité ou box indépendante de fabrication 3D comprenant les imprimantes, des machines annexes tels que bains d’alcool pour nettoyer les pièces, fours… Et un système de pilotage logiciel software conçu par eux-mêmes, centralisant les commandes, la traçabilité, la planification, la gestion des ressources... « Il s’agit de tout un système de production dédié, dans un environnement indépendant et contrôlé qui permet de réduire les nuisances sonores, les projections de particules et les substances nocives et gagner en performance, en temps et qualité au niveau de la production », ajoute l’ingénieur de Handddle. En phase d’incubation au sein de la Business nursery de Kedge à Talence, Handddle réalise aujourd’hui ses premières installations dans le secteur éducatif au sein de l’école d’ingénieurs INSA de Toulouse en équipant leur unité d’imprimantes 3D de leur système de pilotage software. « Un premier chantier suivra au sein d’une entreprise bordelaise spécialisée dans la fabrication de pièces automobiles », annonce Thomas Bourgoin qui ambitionne, après dépôt de brevet, de passer en 2021 à la phase d’industrialisation de leurs produits.

Handddle
Talence
Dirigeant : Thomas Bourgoin
06 37 76 15 21
 www.handddle.com 

Sur le même sujet