Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Laser : le girondin Innoptics rejoint le groupe Lumibird

Stratégie
lundi 03 octobre 2022

Innoptics est spécialisée dans l’encapsulation de composants optiques et optoélectroniques - crédit Innoptics

Basée à Talence, Innoptics conçoit et fabrique des composants laser destinés à des applications telles que la soudure thermoplastique ou l’instrumentation scientifique. Un savoir-faire de pointe, qui justifie l’acquisition de cette TPE de cinq collaborateurs par le groupe breton Lumibird, poids lourd français du laser.

Le groupe breton Lumibird a finalisé fin septembre l’acquisition de la société girondine Innoptics. Installée à Talence, dans les locaux de l’Institut d’Optique d’Aquitaine, Innoptics développe des composants ou des sous-systèmes optoélectroniques dédiés à des applications dans le médical, l’industrie, le spatial ou l’instrumentation scientifique. Intervenant de la conception jusqu’à la fabrication de petites ou moyennes séries en passant par le conseil en industrialisation, la société fondée en 2010 emploie cinq personnes, pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 300.000 euros.

Une TPE de niche, qui doit permettre à Lumibird d’intégrer des « compétences techniques pointues en matière de développement sur un segment spécifique du marché ». L’acquisition d’Innoptics doit ainsi permettre à Lumibird d’élargir sa gamme de produits et de services, notamment en direction des lasers « low cost », dédiés à des marchés à plus forts volumes, et de projets tournés vers la défense et le spatial. L’opération a été réalisée en numéraire et les deux cofondateurs d’Innoptics, Stéphane Denet Vincent Lecoq, restent partie prenante du projet, avec une part d’intéressement sur les performances futures.

Basé à Lannion (22) et coté sur Euronext, Lumibird revendique le titre de leader européen du laser, avec plus de 900 collaborateurs, et un chiffre d’affaires de 162,5 millions d’euros en 2021. Son activité se partage principalement entre les systèmes lasers dédiés aux intégrateurs industriels ou aux centres de recherche, et les systèmes médicaux, dédiés par exemple aux interventions ophtalmologiques.