Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

La CNTPE, un nouveau syndicat pour les très petites entreprises en Gironde

Écosystème
vendredi 27 novembre 2020

Gabriel Arduino, référent de l'antenne girondine.

Créée à Paris en 2017, la CNTPE (Confédération nationale des très petites entreprises) s’implante en Gironde. Le collectif revendique 100.000 adhérents dans toute la France, et veut, avec son antenne départementale, être force de proposition pour défendre les intérêts des très petites entreprises.

« La confédération nationale des TPE a été créée il y a trois ans car ces entreprises avaient l’impression de ne pas être entendues à l’échelle nationale », explique Gabriel Arduino, référent de l’antenne girondine et propriétaire du restaurant L’Attractif à Bordeaux. « A l’échelle française nous essayons d’être présents dans les boucles de négociation, surtout en ce moment concernant les aides gouvernementales. Par exemple, la CNTPE demande des embauches sans charges pour les trois premiers CDI d’une entreprise. »

L’antenne départementale a été créée il y a un mois à peine, et regroupe pour l’instant quelques dizaines de chefs d’entreprises. « Ce qui ressort des discussions que nous avons c’est la colère, le désespoir aussi parfois, souligne Gabriel Arduino. Les patrons de TPE ne comprennent pas forcément les mesures annoncées. »

Faire remonter les problématiques

S’il faut un peu de temps à la confédération pour se lancer en Gironde, son référent assure que les actions menées se feront en deux temps. D’abord, le collectif espère créer une vraie entraide entre TPE. « Via notre plateforme numérique les adhérents ont accès à des conseils juridiques, comptables, il y a une mutualisation des services. Nous avons une sorte de place de marché pour nos membres, qui peuvent proposer leurs services, se faire connaître. »

Ensuite, Gabriel Arduino espère mener un travail collectif avec les affiliés girondins, pour faire remonter, à l’échelle départementale comme nationale, des problématiques communes ou spécifiques à une filière. « Nous regroupons tous les secteurs d’activité, il y a de nombreux sujets à porter ! »

« Nous attendons beaucoup de la mairie »

L’antenne de la CNTPE couvre toute la Gironde mais Gabriel Arduino, en tant que restaurateur bordelais, attend beaucoup de la municipalité de Pierre Hurmic. « Il y a la question des cotisation foncières pour les entreprises. L’exonération a été actée dans certaines villes, mais pas à Bordeaux. » Le restaurateur attend également de voir les mesures qui seront prises lors de la réouverture des cafés bars restaurant.. « A mon sens il y a un travail à faire concernant l’agrandissement des terrasses, comme cela avait été fait lors du premier déconfinement. C’est quelque chose de simple à mettre en place, et concret pour les professionnels du secteur. »

Dans son communiqué de presse annonçant la création de l’antenne girondine, la CNTPE expliquait préparer « des actions d’un genre nouveau ». Gabriel Arduino confirme cela, et ne souhaite pour l’instant pas en dévoiler plus. « Nous sommes entrain de boucler juridiquement ces projets d’action. Ce que l’on peut dire, c’est que nous avons une politique de propositions et non de réactions permanentes. »

CNTPE
contact33@cntpe.org
www.cntpe.org

Sur le même sujet