Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Digital : Hilo 3D veut doubler ses effectifs en 2021

Bordeaux Technowest
lundi 11 janvier 2021

Cédric Pitault, fondateur de la startup - Photo Hilo 3D

Hilo 3D, startup spécialisée dans la modélisation 3D, est incubée depuis un an au sein de Bordeaux Technowest. Elle édite aujourd’hui plusieurs logiciels et espère, cette année, doubler ses effectifs.

« Nous éditions des logiciels et nous travaillons sur les technologies de modélisation 3D, explique Cédric Pitault, fondateur de Hilo 3D. Nous proposons quatre produits en B2B, dont deux en réalité augmentée. » La phase de R&D est désormais terminée, et la startup commercialise ses quatre produits depuis septembre.

Aider les entreprises à engager le client

Parmi ses activités, la jeune pousse propose une application de réalité augmentée à destination des forces commerciales, notamment dans le domaine de l’ameublement. « L’intérêt de cet outil est de pouvoir aider les commerciaux à montrer aux potentiels clients le rendu de leurs produits. Lorsque j’ai souhaité, à titre personnel, aménager une piscine chez moi, personne n’a été capable de me montrer à quoi cela allait ressembler. Au mieux, l’un des professionnels a étendu une bâche pour que je me rende compte des dimensions. » Avec ce configurateur de produits, il est ainsi possible d’adapter l’offre au client, notamment pour des cuisinistes.

Second outil, à destination des sites de e-commerce cette fois, un plug-in additionnel. « Avec ce dernier le client peut voir le produit disposé chez lui, reprend Cédric Pitault. Cela engage beaucoup plus le client, le taux d’achat augmente et celui du nombre de retours diminue ». Si ce plug-in est compatible avec 98% des plateformes en ligne, Hilo 3D compte cinq clients à l’heure actuelle.

Un pied dans le domaine médical

La startup travaille également avec des entreprises du domaine médical. Elle collabore notamment avec l’IHU LIRYC, un institut de modélisation cardiaque. « Le centre étudie la mort subite, développe le fondateur de l’entreprise. Les chercheurs se basent sur des algorithmes, des hypothèses pouvant mettre jusqu’à sept mois avant d’être fonctionnelles. Nous, nous proposons une solution en temps réel. » L’institut a créé une plateforme qui centralise les données concernant les pathologies cardiaques, et Hilo 3D modélise ces data, pour déterminer des seuils d’alerte.

Pour la jeune pousse cette part d’activité a démarré par une simple opportunité, car l’institut cherchait une entreprise capable de modélisation. « Finalement c’est un challenge pour nous, ça nous sort de notre quotidien mercantile. Nous poursuivons notre R&D dans ce domaine car il touche des sujets complexes. »

En 2021, doubler les effectifs

La startup n’est rentable que depuis septembre dernier. Son chiffre d’affaires en 2019 était de 171.000 euros, et termine à 500.000 euros pour 2020. « Nous espérons faire plus d’un million d’euros en 2021 pour poursuivre notre développement, reprend Cédric Pitault. Pour proposer des outils plus performants. Nous enregistrons une forte croissance, nous allons vite, donc il faut que l’on se structure. »

Hilo 3D compte aujourd’hui sept salariés, et espère voir ses effectifs doubler cette année. L’entreprise recherche des développeurs, des UX designers mais aussi des chefs de produits et des chefs de projets. « Ainsi que des commerciaux, précise le fondateur. Aujourd’hui j’endosse ce rôle, mais je ne peux pas tout faire. »

Hilo 3D 
Basée à Bordeaux
7 salariés
CA 2020 : 500.000€
www.hilo3d.com

Rubrique sponsorisée par :

Sur le même sujet