Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Votre édition locale

Découvrez toute l’actualité autour de chez vous

Bluenav lève 2M€ pour ses moteurs hybrides de bateaux

Stratégie
mardi 18 octobre 2022

Hugo de Malherbe, Thomas Frouin, et Mathilde Gombeaud, cofondateurs de BlueNav. Crédits : BlueNav

L'entreprise BlueNav, qui conçoit et produit une solution de moteurs hybrides pour bateaux, boucle un premier tour de table de 2 millions d’euros. Un levier pour s’étendre à l’international, et notamment en Amérique du Nord, avant une prochaine série A trois fois plus importante.

Depuis 2020, à Arcachon, l’entreprise BlueNav développe une motorisation électrique et hybride, pour accompagner les bateaux dans leur transition énergétique. « Sans toucher au moteur d’origine, on vient ajouter une fonction électrique sur le bateau. Grâce à une commande complètement indépendante, qui permet par la simple pression d’un bouton, de naviguer soit avec le moteur thermique, soit avec le moteur électrique », illustre Mathilde Gombeaud, COS de BlueNav. La jeune pousse s’adresse aux bateaux naviguant à la journée, et leur permet de fonctionner 70% du temps en électrique.

« Notre solution, BlueSpin, se décline de trois sortes pour s’intégrer au plus grand nombre de bateaux, reprend Mathilde Gombeaud. Pour ceux type hors-bord, pour les voiliers, et les bateaux plus traditionnels à hélices. » L’entreprise a internalisé l’ensemble de la chaîne de valeurs, du bureau d’études à la conception, et au développement. « On a notre propre atelier, on développe nous-mêmes les prototypes que l’on teste ensuite. En 2023, nous ambitionnons de produire une série de 300 pièces. »

Les Etats-Unis, 1er marché de la plaisance

Après avoir réalisé plusieurs preuves de concept en 2021, puis avoir lancé la commercialisation en début d’année 2022, l’entreprise annonce une première levée de fonds de 2 millions d’euros. Un tour de table mené par Swen Blue Ocean, fonds dédié à la régénération de l’océan, avec la participation de Ardev et DeepIE Ventures. Si une dizaine de bateaux sont équipés de la solution BlueSpin aujourd’hui, la jeune entreprise ambitionne d’accélérer sa commercialisation en France, mais surtout à l’international. Si BlueNav travaille déjà avec des clients en Espagne, en Italie ou en Suisse, « notre priorité, c’est l’Amérique du Nord, affirme Mathilde Gombeaud. Les Etats-Unis sont le premier marché mondial de la plaisance donc on va aller les chercher ». Ce tour de table annonce également la préparation d’une future série A, qui devrait arriver d’ici à début 2024. Objectif affiché : aller chercher 5 à 6 millions d’euros.

Œuvrer pour plus de normes environnementales

En parallèle, BlueNav mène une activité de « lobbying », pour accélérer le verdissement des moteurs. Car si un bateau peut facilement vivre entre 40 et 50 ans, à contrario des voitures, aucune homologation n’est nécessaire pour le faire naviguer. « Bienvenue dans le monde des bateaux, plaisante Mathilde Gombeaud. Chacun est libre de faire ce qu’il veut, tant qu’il est capable de s’auto-apposer la norme CE. C’est aberrant car il peut être le plus polluant du monde, un bateau circulera sans que ça ne dérange personne… » Alors, l’entreprise part à la rencontre de pôles de compétitivité, de grandes associations de la mobilité électrique, ou encore des Ministères. Pour faire avancer les réglementations environnementales, et par exemple interdire la navigation thermique dans certaines zones « privilégiées ». « On sent une sensibilité grandissante chez beaucoup d’acteurs du secteur, se félicite Mathilde Gombeaud. Nos clients, nos concurrents, les motoristes thermiques… Tout le monde s’accorde pour dire qu’il faut faire évoluer ce monde, très conservateur. »

BlueNav
Basée à Arcachon 
20 salariés

Sur le même sujet