Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Votre édition locale

Découvrez toute l’actualité autour de chez vous

Avec sa nouvelle DG, Helloasso veut rassembler 300 000 associations d'ici 2022

Engagement
mardi 06 octobre 2020

Hannah Berkouk est la nouvelle directrice générale de Helloasso - Photo Helloasso

Depuis juillet dernier, Hannah Berkouk est la nouvelle directrice générale de Helloasso. Elle veut poursuivre le développement des outils numériques de la plateforme avec un objectif : atteindre les 300 000 associations utilisatrices dans deux ans, soit deux fois plus qu’actuellement.

Depuis sa création en 2009 par Ismaël Le Mouël et Léa Thomassin, Helloasso ne cesse de s'étoffer. L’entreprise, reconnue « solidaire et d’utilité sociale » (ESUS) a récemment franchi le cap des 300 millions d’euros collectés par les associations, et 128 000 d’entre elles se servent de la plateforme.

En juillet dernier Hannah Berkouk a été nommée directrice générale de la structure, une continuité pour la jeune femme, qui évolue dans l’entreprise depuis 2016. « Je veux poursuivre le développement de ce qui nous distingue, explique-t-elle. C’est-à-dire de nos outils numériques mais aussi de notre accompagnement des associations. »

« Aider ceux qui font »

Avant d’entrer chez Helloasso, Hannah Berkouk a évolué dans le mécénat d’entreprises. « Mon rôle était en quelque sorte d’aller chercher les financements là où ils sont. J’étais déjà préoccupée par ce domaine, se remémore la nouvelle directrice générale. En arrivant chez Helloasso il y a presque 5 ans c’était une continuité, j’aime aider ceux qui font. »

L’entreprise, basée à la cité numérique de Bègles, a pour vocation de faire bénéficier les associations de la transition numérique. La plateforme propose des solutions de paiement gratuites et variées. Billetterie, adhésion, crowdfunding … « Nous avons la chance d’avoir, en France, une richesse associative, rappelle Hannah Berkouk. Nous pouvons nous en réjouir. C’est un pouvoir d’agir citoyen et le secteur s’est pris de plein fouet ce virage numérique. Certaines associations sont laissées pour compte, concernant les paiements en ligne par exemple. »

Rassembler 300 000 associations d’ici deux ans

Jusqu’en janvier dernier, l’activité de Helloasso doublait tous les ans. La crise du Covid-19 a un peu ralenti cette croissance, mais chaque mois entre 3000 et 5000 nouvelles associations s’inscrivent sur la plateforme. « Il y en a 1,5 million en France, précise Hannah Berkouk. Nous en comptons environ 128 000 d’inscrites et d’ici 2022, nous voulons en rassembler 300 000. » Pour fédérer ces dernières, Helloasso garde un œil constant sur l’utilisation qui est faite de ses outils. « Notre vocation est de leur être le plus utile possible. Nous identifions les besoins pour développer et étoffer constamment nos services. »

Dans les prochaines années l’entreprise veut être un partenaire à part entière de ces associations, qui traversent avec la crise actuelle des périodes d’incertitude. « Le secteur est fragile, lâche la directrice générale. Nous voulons créer une vraie communauté d’entraide en relayant, par exemple, les initiatives que l’on voit passer. »

Le chiffre d’affaires de l’année dernière était de 3,5 millions d’euros et malgré la crise, il devrait atteindre les 5 millions d’euros pour 2020. Le modèle économique ne changera pas : la plateforme ne prend aucune commission mais demande une contribution aux usagers. « Environ une personne sur deux donne, précise Hannah Berkouk. La somme avoisine 3 ou 4% de la transaction. »

Helloasso
Cité numérique de Bègles
70 salariés
CA 2019 : 3,5M€
www.helloasso.com