Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Zéro Déchet : Le girondin Ze Drive racheté par l’occitan Le Drive tout nu

Stratégie
mardi 19 juillet 2022

Laura Boudier et Célia Baracchini, cofondatrices de Ze Drive. Crédits : Ze Drive

L’entreprise Ze Drive, spécialisée dans le drive zéro déchet, rejoint l’occitan Le Drive tout nu. Une fusion naturelle, pour deux sociétés au modèle identique.

C’est un rapprochement presque évident. Ze Drive, entreprise girondine de drive zéro déchet, annonce son rachat par Le Drive tout nu, lancé en Occitanie sur le même segment de marché. Et dès son lancement en février 2020, la société dont le siège est installé à Saint-André-de-Cubzac, n’a pas caché s’être inspirée de son homologue toulousain. « Je suis ingénieure agronome, et je cherchais à créer mon entreprise mais je n’avais pas d’idée, se remémore Laura Boudier, cofondatrice de Ze Drive. Je suivais le projet du Drive Tout Nu car Pierre Géraud, le cofondateur, a fait la même école que moi. Avec mon associée, Célia Baracchini, nous l’avons appelé pour savoir où en était l’entreprise [NDLR, créée en 2018], mais il n’était pas en mesure de franchiser immédiatement. » Alors, le binôme girondin décide de lancer un concept identique.

Comme pour beaucoup d’entreprises valorisant le circuit-court ou les produits locaux, les périodes de confinement, en 2020, ont d’abord boosté l’activité de Ze Drive. « Nous avons recruté cinq salariés en deux mois, nous avons ouvert quatre points relais à Libourne, Villenave-d’Ornon, Lormont et Bordeaux », énumère Laura Boudier. Rapidement, l’entreprise compte 1.000 références, atteint 200 commandes hebdomadaires pour une base de 2.000 clients. Elle travaille avec 110 fournisseurs dont 60% locaux, girondins ou dans un rayon maximal de 200 km.

Retrouver 250 commandes hebdomadaires

Mais depuis l’été 2021, l’activité s’essouffle. Comme d’autres acteurs du bio ou des circuits-courts, Ze Drive subit les conséquences d’une baisse de pouvoir d’achat des consommateurs. « Mais aussi, une forte agressivité de la grande distribution sur le local et le bio, avec des tarifs très intéressants, précise Laura Boudier. On s’est rendu compte que si l’on voulait pérenniser, rentabiliser notre activité, il fallait se massifier. Mais on ne se sentait pas de le faire seule, alors après quelques mois d’hésitation, on a contacté Le Drive tout nu pour savoir si un rapprochement les intéressait. » Car de son côté, la société occitane a, elle, transformé l’essai. Elle enregistrait avant ce rachat une trentaine de salariés, cinq points de vente, et a bouclé deux levées de fonds (500.000 euros en 2020, 5 millions d’euros en juin 2022). L’accord est conclu : Le Drive tout nu rachète Ze Drive en propre, ainsi qu’une franchise mérignacaise de l’enseigne, ouverte en 2021.

« Je pense que la différence entre nos deux évolutions, c’est que Célia Baracchini et moi sommes mères de famille et que c’est notre priorité. Nous n’avions pas pour objectif de faire grossir l’équipe, de franchiser… Surtout, nous n’avions ni le temps, ni les moyens humains de présenter notre projet, de le vendre pour lever des fonds », commente la cofondatrice de Ze Drive. Les deux associées sont désormais salariées du Drive tout nu, et restent l’équipe dirigeante de la structure. Seule évolution : le site de Saint-André-de-Cubzac centralisera bientôt le nettoyage et le remplissage des bocaux. « On aimerait atteindre de nouveau les 250 commandes hebdomadaires, imagine Laura Boudier. Avant l’été nous étions plutôt entre 150 et 200. » Un troisième drive girondin devrait ouvrir « le plus rapidement possible » sur la métropole bordelaise, puis peut-être, à terme, un quatrième. « L’objectif serait de couvrir la zone de Bordeaux Lac, et celle du sud de la ville », conclut l’entrepreneuse. Quant aux recrutements, ils se feront « au fil de l’eau ».

Ze Drive
Basée à Saint-André-de-Cubzac
7 salariés
CA : n. c. 

Sur le même sujet