Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Banque Populaire
Partenaire stratégique des entreprises

Yooji lève 7,5 millions d'euros et accélère son développement

Stratégie
mardi 15 septembre 2020

Yooji est spécialisé dans la nourriture surgelée pour bébés - Photo Stéphane Adam

La startup bordelaise Yooji vient de lever 7,5 millions d’euros. Un coup de pouce pour accélérer son développement et atteindre son objectif : 20 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici à 2025. Explications avec Jérémy Strohner, PDG de la marque depuis le début de l’année.

Fondée en 2013, la startup Yooji est spécialisée dans les produits « copieurs du fait-maison », pour l’alimentation des tout-petits. Il s’agit de portions bio et surgelées, fabriquées en France, qui conservent le goût et les qualités nutritives des aliments. Explications et perspectives d'avenir avec Jérémy Strohner, PDG de la marque depuis le début de l’année.

Comment s’est développé Yooji depuis son lancement ?

Jérémy Strohner : De 2013 à 2015 l’entreprise était en phase de recherche et développement, puis en 2014, nous avons réalisé notre première levée de fonds de 1,5 million d’euros. Elle nous a permis d’investir dans deux lignes de production à Agen, l’une pour les légumes et l’autre pour les protéines. En 2020, nous venons de terminer notre 4e levée de fond de 7,5 millions d’euros auprès de nos actionnaires historiques : Danone ManifestoVentures, Capagro et Caravelle. Deux nouveaux investisseurs nous ont rejoints, le fond néerlandais Pymwymic et DS Participation.

Avec cette nouvelle étape, quels sont vos objectifs ?

Depuis 2019, Yooji est en phase d’accélération. Environ 3 millions de produits sont distribués par an. Notre site fonctionne en 1 x 8, d’ici janvier nous allons basculer en 2 x 8 pour à terme atteindre les 3 x 8. L’idée est de tripler la production.

Notre chiffre d’affaires double chaque année, et nous aimerions dégager 20 millions d’euros de CA d’ici à 2025 pour être l’un des acteurs majeurs du secteur. Cela représenterait 12 à 15% de part de marché.

Accroitre les ventes on-line

Quelle est votre stratégie pour accélérer ce développement ?

Nous avons un vrai enjeu de notoriété à relever et à ce titre, la levée de fonds va nous aider à nous installer sur le marché. Depuis le 1er septembre une grande campagne de communication est lancée, ce qui va nous permettre d’atteindre une part de voix de 12% sur le marché de l’alimentation infantile.

Second pan de nos investissements qui va de pair avec le premier, l’accroissement de nos ventes. 75% sont réalisées en GMS (grandes et moyennes surfaces), et 25% sur le web. Mais durant le confinement, ces ventes en ligne et dans les drives des enseignes ont représenté 73% de notre chiffre d’affaires. Notre objectif est d’être présent dans l’intégralité des drives. Nous comptons bien accélérer le virage digital !

Nous n’oublions pas non plus les hypermarchés. Actuellement nos produits sont disponibles dans un peu plus de 300 d’entre eux, alors qu’il en existe environ 10 000 dans l’Hexagone. Nous voulons doubler ces points de vente.

D’ici trois ans, quelles sont vos perspectives de développement ?

Nous venons de lancer en septembre une partie en B2B, à destination des professionnels de la petite enfance. Nous avons remporté un appel d’offre lancé par Sodexo pour un groupement de crèches dans le sud de la France, c’est un vrai coup de pouce ! Aussi, une partie de notre site internet est à destination des assistantes maternelles. Pour l’instant cette partie B2B ne représente que 1 à 2% de notre activité, mais à l’horizon 2025, elle pourrait grimper jusqu’à 25% de notre CA.

Pour finir d’ici deux ans, lorsque notre business model sera bien trouvé en France, nous viserons l’international. Oui, ce sera à l’agenda !

Yooji
Bordeaux - Agen
35 salariés
CA 2019 : n. c.
www.yooji.fr