Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Vitisolar : EDF va tester à Bordeaux le photovoltaïque au-dessus des vignes

Demain
mercredi 23 février 2022

EDF mène depuis 2019 un projet pilote d'agrivoltaïsme en région parisienne - crédit EDF

Un consortium emmené par EDF se prépare à lancer un projet pilote de panneaux photovoltaïques installés au-dessus d’une parcelle de vigne à Bordeaux. Objectif de l’expérience ? Déterminer et mesurer les services réciproques que peuvent se rendre les productions viticole et électrique.

Une parcelle de 2.000 m² de vignes du domaine de la Grande Ferrade, à Villenave-d’Ornon, sera recouverte de panneaux solaires d’ici début 2023. Installés pour cinq ans, ils seront juchés à plusieurs mètres de hauteur, et seront animés par une motorisation permettant de faire évoluer leur orientation en fonction des saisons ou des conditions météorologiques. Sous les panneaux, l’Unité Expérimentale Vigne Bordeaux, pilotée par l’Inrae Nouvelle-Aquitaine, continuera à exploiter et surtout étudier les pieds de merlot, âgés d’une dizaine d’année.

Baptisé Vitisolar, ce démonstrateur est lancé par un consortium emmené par EDF, via ses divisions R&D et énergies renouvelables, en réponse à un appel à projet lancé par l’Ademe. « Pendant les 5 ans de suivi du démonstrateur, EDF et ses partenaires s’attacheront à analyser la compatibilité de la structure photovoltaïque avec la vigne, en étudiant les bénéfices d’une structure qui abriterait la vigne en cas d’intempéries ou lors d’épisodes de sécheresse, la santé de la plante (croissance, besoin en eau, maladies), dans le respect des pratiques agricoles (ex : utilisation d’engins agricoles) et de la biodiversité », explique EDF. Le projet doit également permettre de travailler sur les algorithmes de pilotages des panneaux, ainsi que sur l’opportunité d’utiliser l’électricité produite localement pour répondre aux besoins des usages agricoles.

Outre EDF, le projet Vitisolar réunit Ampex (la société issue du rachat du girondin Exosun par le géant de l’acier Arcelor Mittal), l’Inrae, l’université de Bordeaux via l’Institut de la vigne et du vin (ISVV), la chambre d’agriculture de Gironde ainsi que la fédération régionale des Cuma (Coopérative d'utilisation en commun de matériel agricole). Il bénéficie du soutien financier de la région Nouvelle-Aquitaine, de l’Ademe, et de l’Union européenne. L'électricien teste déjà l'agrivoltaïsme dans des conditions similaires via le démonstrateur Agri PV, lancé en 2019 en région parisienne. Si les études sont toujours en cours, la récolte de luzerne plantée sous la structure solaire a permis de mettre en avant les bénéfices de l'ombrage apporté par les panneaux solaires en matière de croissance.

Sur le même sujet