Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Vins : Vinexposium aura bien lieu en février 2022

Écosystème
lundi 13 septembre 2021

Photo d'illustration Vinexpo Paris. Crédits : Philippe Labeguerie & Joanna Margan

Le premier salon Vinexposium, dédié aux vins et spiritueux, aura bien lieu en février prochain à Paris. Vinexpo Bordeaux quant à lui, ne sera pas reconduit mais remplacé par une semaine mondiale du vin et un possible « Davos du vin ».

Si la situation sanitaire le permet, la première édition de Vinexposium devrait se dérouler à Paris les 14, 15 et 16 février 2022. Ce salon dédié aux vins et spiritueux, est né de la fusion de Vinexpo, détenu par la CCI Bordeaux Gironde, avec le parisien Comexposium. « Avec du recul, heureusement que l’on s’est associé à cette époque car j’aurais pu être le président qui dépose le bilan de Vinexpo », affirme le président de la CCIBG Patrick Seguin.

« Dans les bonnes années », le chiffre d’affaires du salon bordelais oscillait entre 9 et 15 millions d’euros, tandis que celui attendu pour Vinexposium est de 30 à 50 millions d’euros. Ces deux dernières années des salons virtuels se sont tenus pour maintenir le lien avec les 1000 grands acheteurs mondiaux. « Vendre du vin en faisant des salons virtuels, vous imaginez ce que ça représente, plaisante Patrick Seguin. L’équipe de Vinexposium a fait des prouesses en envoyant des échantillons de vin à distance, et en s’appuyant sur des sommeliers formés à Bordeaux présents dans le monde entier. »

Le seul salon international de 2022

Dans cinq mois, 3500 exposants se retrouveront à Paris, porte de Versailles, pour accueillir jusqu’à 15 000 visiteurs professionnels. « Le gouvernement nous a donné son feu vert, se réjouit Patrick Seguin. Dès cette annonce nous avons eu une très forte demande de réservation de stands. Ça va être le grand salon de 2022. » Car ce rendez-vous sera le premier et l’unique salon mondial des vins, l’année prochaine. A Shangaï, décision a été prise d’annuler le Vinexpo en raison de la crise sanitaire, et à Hong Kong, les incertitudes politiques ont également joué sur la tenue de l’événement. Quant au Prowein 2022, pendant allemand de Vinexposium, les organisateurs renoncent, d'après le président de la CCIBG, à son organisation. « En associant les deux leaders français du secteur, nous sommes devenus le leader mondial des salons des vins et spiritueux », martèle Patrick Seguin.

Un « Davos du vin » au port de la lune ?

Et Vinexpo Bordeaux ? Pour le président de la CCIBG, le salon est « à oublier ». « C’est à Paris que ça se passe », justifie-t-il. Selon lui la CCI, la Ville et le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) travaillent à l’organisation d’une « semaine mondiale du vin » qui se tiendrait en juin 2022, en même temps que Bordeaux fête le vin. Patrick Seguin évoque un « Davos du vin » qui permettrait d’engager des réflexions sur le développement de la filière, les enjeux climatiques pour « être à la manœuvre à l’échelle mondiale ».

Sur le même sujet