Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Euklead
partenaire des entreprises responsables

Viji veut certifier la RSE des entreprises de la mode

Engagement
mardi 08 septembre 2020

Une application est disponible pour les consommateurs -Photo Viji

Lancée en mars 2019, la startup Viji est spécialisée dans la traçabilité des textiles pour permettre aux marques d’améliorer leur politique RSE. Elle vient de signer un partenariat avec le bureau de contrôle français SGT, et lancera avant la fin de l’année une phase de tests pour authentifier la data récoltée. Explications.

La startup Viji basée à la Teste-de-Buch propose des solutions de traçabilité et de valorisation des données RSE dans la filière du textile. L’objectif ? Que les marques adhérentes, après avoir renseigné les données de leurs produits, puissent améliorer et valoriser leur RSE.

« Nous sommes souvent comparés à tort à l’application Yuka qui note les produits alimentaires, explique Anne-Laurence Villemonteil, cofondatrice de Viji. Mais nous travaillons avant tout en B2B et si notre application mobile est à destination des consommateurs, nos clients sont les marques et les fournisseurs. »

Assurer la fiabilité des données transmises

Une plateforme numérique permet aux marques et fournisseurs de renseigner la data de leurs produits. Jusqu’à 400 critères peuvent être demandés, répartis en quatre grands axes : la sécurité et la santé (s’assurer qu’un vêtement ne présente aucun risque pour le consommateur) ; la traçabilité et l’origine (pour éviter la sous-traitance non-déclarée) ; les conditions sociales ; et les conditions environnementales.

Une fois cette data inscrite, les entreprises déposent des documents permettant d’authentifier leurs déclarations. « Par exemple une marque a commandé une référence de vêtements à une usine située au Bangladesh, illustre Anne-Laurence Villemonteil. L’usine déclare que cette référence a été testée selon une norme et pour vérifier cela, elle dépose un document preuve sur la plateforme. » Ensuite, Viji vérifie cette information et l’authentifie – ou non. « Pour nous épauler nous venons de signer un partenariat avec SGT, un bureau de contrôle français. D’ici à la fin de l’année nous lancerons les tests pour s’assurer de la fiabilité de ces vérifications. »

Lorsque les données ont été analysées, la startup livre son bilan aux marques qui savent quels sont les axes à développer pour leur RSE. Un outil de communication via l'application mobile pour certaines, quand d'autres préfèrent ne pas communiquer sur leurs résultats.

« 80% des consommateurs se renseignent en ligne avant d’acheter »

« Nous comptons 32 clients actuellement, et cela augmente chaque semaine, développe la cofondatrice. Beaucoup sont des marques écoresponsables, mais il y a également de grosses enseignes qui ne sont pas forcément connues pour leur RSE. » Le modèle économique est simple : les marques, en devenant adhérentes, payent un abonnement mensuel à Viji.

La partie B2C est minoritaire. Il existe une application permettant de scanner des vêtements, mais il faut que la marque concernée soit adhérente pour que le consommateur ait accès aux données RSE. « Bientôt nous proposerons un ‘plug-in’ aux marques pour qu’elles intègrent directement les informations des produits sur leur site internet ». Actuellement 17% des vêtements sont achetés en ligne et 80% des clients vont d’abord sur internet avant d’acheter un produit en magasin, rappelle Anne-Laurence Villemonteil.

Un recrutement en cours

Actuellement Viji est incubée chez Unitec et Kedge. Elle compte 5 associés et un salarié chargé du community management, et cherche à recruter un CTO ou directeur technique.

Dans les prochaines années la startup espère s’imposer sur le marché et compter une partie conséquente des marques françaises comme clients. « Rien n’était dédié aux datas RSE jusqu’à présent. Nous proposons un canal unique pour les récolter, c’est un gain de temps ! »

Viji
La Teste-de-Buch
1 salarié
Prévisionnel CA : n. c.
www.viji.io