Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Soft Skills : Humanava lève des fonds pour ses masterclass vidéos

Stratégie
mardi 12 octobre 2021

Les équipes d'Humanava et Philippe Boulanger (au centre en gris), invité de la masterclass sur la créativité et l'innovation. Crédits : Humanava

La startup Humanava propose des masterclass au format vidéo, et la promesse de développer ses « soft skills ». Leadership féminin, prise de parole en public ou encore prévention du burn-out : la plateforme s’adresse majoritairement aux entreprises, et aux DRH souhaitant développer les compétences de leurs salariés. Pour monter en puissance, elle est en train de lever des fonds.

« Soft skills », savoir-être, aptitudes indispensables… Autant de termes qui définissent les compétences humaines, de plus en plus plébiscitées dans la sphère professionnelle. En France, elles explosent depuis quelques années, et les startups aussi capitalisent sur cet engouement. C’est le cas d’Humanava, lancée en juillet 2020 et aujourd’hui hébergée au Village by CA. À l’origine de la jeune pousse, Janet Nakano et Arnaud Collery. Elle, sait manier la caméra, et a évolué durant près de 10 ans en tant que directrice vidéo d’IBM. Lui, touche à tout professionnel, est passé de la finance à l’humanitaire, avant de lancer en 2014 Stand Up For Passion. Des événements faisant intervenir « des personnes extraordinaires », qui racontent leur transformation professionnelle. Mais en 2020, le Covid-19 met un coup d’arrêt à son activité.

« Nous sommes rentrés en France et plus précisément à Bordeaux, au printemps 2020, se remémore Arnaud Collery. Avec cette petite idée de lancer Humanava. Mon épouse sait faire des vidéos, j’ai un réseau… Alors on s’est lancé. » Objectif : créer une plateforme de développement personnel autour des aptitudes indispensables, du savoir-être et du leadership. En juillet 2020, après quelques mois de réflexion, le duo démarre sa R&D. Durant six mois, ils échangent avec plus de 100 directeurs des ressources humaines et CEO pour définir précisément leurs besoins en termes de « soft skills ».

Des masterclass en format court

Huit besoins principaux ressortent de ces échanges : la résilience, l’enthousiasme, la diversité et l’inclusion, le leadership féminin, l’intelligence émotionnelle, la prévention du burn-out, la prise de parole en public et l’innovation-création. « Tout ce qu’on ne peut pas se passer d’avoir, résume le cofondateur. Ce qui est indispensable pour faire sa vie, personnelle comme professionnelle, ce qui permet d’avoir un déclic. » Pour appuyer ses propos, il cite deux études, réalisées par Google et McKinsey, qui affirment que pour être recruté dans une entreprise, 30 compétences sont nécessaires, dont 20 sont des soft skills. « C’est ce qui fait qu’on a envie de vous prendre puis de vous garder. »

Humanava, dont le lancement commercial remonte en avril, propose ainsi des masterclass allant de 90 minutes à 2 heures, séquencées en courtes vidéos d’une dizaine de minutes. À l’écran, face caméra, des « pros de la transmission » venant d’horizons divers. Le leadership féminin, par exemple, est dispensé par Marie-Laure Hubert Nasser, ancienne responsable de la communication à Bordeaux sous l’ère Juppé. La prise de parole en public, elle, est transmise par Thierry Watelet, ancien rédacteur en chef de la radio RTL et spécialisé dans les techniques de communication. Arnaud Collery en est convaincu : « Dans nos masterclass, nous cherchons à produire un déclic pour nos clients. » Aujourd’hui la plateforme est agréée institut de formation, et attend de recevoir sa prochaine certification, Qualiopi.

Une levée de fonds en cours

Humanava se positionne en B2B, et propose un abonnement annuel de 200 euros par salarié. « Aujourd’hui nous ne parlons qu’aux entreprises, mais il est tout de même possible pour les particuliers, d’acheter une masterclass à 97 euros », précise Arnaud Collery. L’entrepreneur mise également sur le B2B2C, et la startup dévoilera en novembre cinq « partenaires » clients, à qui elle fournira du contenu en marque blanche.

L’objectif est affiché : compter 100 clients sur la plateforme d’ici la fin de l’année 2022, et être « une vraie plateforme franco-internationale » pour prendre des parts de marché. D’ici avril prochain, le site sera à 50 % en français, et à 50 % en anglais. « Nous visons le nord de l’Europe, le Moyen-Orient et l’Amérique du Nord », affirme le cofondateur. La rentabilité est prévue pour le dernier trimestre 2022, et pour assurer la montée en puissance, la jeune pousse cherche en ce moment à boucler un tour de table entre 500 000 et 1 million d’euros. « Jusqu’à maintenant nous nous sommes financés en partie sur fonds propres et grâce à trois investisseurs. Thierry Billion, ancien secrétaire général du groupe marseillais CMA CGM ; Olivier Reynaud, fondateur de Teads, et un investisseur de Dubaï. Là, nous cherchons d’autres financeurs pour nos futures vidéos, pour pouvoir aller les filmer à l’étranger par exemple. » Mais avant de penser international, Humanava espère trouver son public dans l’Hexagone. « Je ne sais pas encore qui va s’emparer de la plateforme, mais je sais que nous répondons à un besoin français », conclut Arnaud Collery. 

Humanava
Basée à Bordeaux
4 salariés à temps plein 
CA : n. c. 
www.humanava.com

Sur le même sujet