Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Snapp cède Fidme et se recentre sur le développement d’applications

Stratégie
mercredi 23 septembre 2020

Editée par le bordelais Snapp Group, l’application mobile Fidme dédiée à la dématérialisation des cartes de fidélité vient d’être rachetée par le parisien Médiaperf. Elle reste hébergée chez Snapp qui se recentre sur son métier d’agence mobile.

Médiaperf, spécialiste du marketing en direction des enseignes et marques de la grande distribution, a annoncé lundi l’acquisition de l’application mobile Fidme, éditée à Bordeaux par l’une des deux entités de Snapp Group, par ailleurs propriétaire de l’agence de développement mobile Snapp’. Créée en 2010, Fidme propose aux consommateurs de sauvegarder sur leur téléphone leurs cartes de fidélité et leurs tickets de caisse. Elle commercialise dans le même temps auprès des marques et des enseignes concernées des fonctionnalités marketing permettant à ces dernières d’engager plus efficacement leurs clients potentiels. Fidme affirme gérer plus de 5000 programmes fidélité et revendique 6 millions d’utilisateurs dont 4 millions en France.

Une audience significative qui n’a pas échappé au groupe Médiaperf, par ailleurs éditeur d’une application concurrente baptisée Fidall. « Le savoir-faire unique développé par les équipes de Fidme pour faciliter et enrichir l'expérience shopping constitue un formidable accélérateur que le Groupe Médiaperf mettra au service des shoppers, des enseignes et des marques », indique dans un communiqué Rémy Gerin, Président du Groupe Médiaperf.

Fidme restera basée à Bordeaux

Snapp indique de son côté vouloir se recentrer sur son métier historique d’agence : le développement d’applications ou de solutions mobiles à destination des marques, qui représente aujourd'hui 70% du chiffre d'affaires du groupe. « C’était le bon moment pour passer la main. Le marché des cartes de fidélité est extrêmement concurrentiel et je suis heureux que cette acquisition pérennise l’activité », commente Jean-Benoît Charreton, cofondateur de Fidme et président de Snapp Group. Aucun déménagement n’est prévu pour l’équipe d’une vingtaine de personnes qui travaille aujourd’hui au développement de Fidme puisqu’elle devrait rester hébergée dans les locaux de Snapp. « Le fait que l’activité Fidme reste à Bordeaux était un point important, qui a fait pencher la balance en faveur de l’offre de Médiaperf », confie Jean-Benoît Charreton. Le groupe parisien n’entend toutefois pas à ce stade ouvrir de véritables bureaux en nom propre en Gironde.

Sur le sujet, voir aussi : 

- Les tendances du moment en matière de développement mobile

Sur le même sujet