Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Avec deux nouveaux produits, Sunday vise la rentabilité en 2021

Demain
mardi 22 septembre 2020

Sunday lance deux nouveaux produits - Photo MB

La startup bordelaise Sunday s’apprête à commercialiser deux nouveaux produits. Son objectif reste le même : proposer des outils pour maintenir du lien familial et intergénérationnel. L’entreprise, qui a connu une forte croissance durant le confinement, veut devenir rentable en 2021. Fin août son chiffre d’affaires avoisinait les 423 000 euros, contre 335 000 en 2019.

Deux ans après le lancement de son premier produit, la Sunday Box, l’entreprise éponyme poursuit son développement. Le confinement a permis une accélération de la R&D, notamment concernant l’application mobile. « Si les grands-parents ne l’utilisent pas, les autres membres de la famille se l’approprient comme un vrai réseau social intergénérationnel et intrafamilial », explique Yoann Ebrard, cofondateur de Sunday.

Cette application permet d’envoyer photos et vidéos sur le téléviseur des grands-parents, qui peuvent ensuite les visionner très simplement grâce à une télécommande. Depuis le début de l’année le nombre d’utilisateurs a doublé et atteint les 60 000 personnes (box et application confondues), 6 000 box ont été vendues, et durant le confinement plus d’un million de photos et vidéos ont été échangées. Le chiffre d’affaires de Sunday était de 423 000 euros au 31 août dernier, contre 335 000 euros pour toute l’année 2019.

Commercialisation d’une clef 4G

« Toutes nos nouveautés sont le fruit de retours utilisateurs, assure Yoann Ebrard. Chaque grand-parent est unique, l’objectif est de satisfaire au mieux les usagers sans les frustrer. » A la fin du mois de septembre, la startup va commercialiser la Sunday Box Families, une version élargie du premier modèle. Plusieurs familles pourront se partager des photos, et la capacité de stockage a été augmentée. Une solution pour les particuliers mais aussi pour les professionnels. « Dans un EHPAD par exemple, cela permettra de créer un salon connecté sans que les photos des résidents ne soient mélangées. »

Second produit qui sera lancé au mois d’octobre, une clef 4G spécialement pensée pour les seniors. « Un constat s’est imposé à nous, reprend le cofondateur. Souvent les grands-parents n’ont pas le wifi ! Sans cela il est juste impossible d’utiliser la box. » Après deux ans de recherche et développement, Sunday a réussi à concrétiser ce produit. Sous forme d’un petit boîtier à positionner à côté de la box, la clef ne nécessite aucune action de la part des seniors. « Il n’y a ni branchement ni besoin de connecter les produits, qui se relient automatiquement entre eux. Pour autant, ce boîtier 4G ne peut fonctionner qu’avec la Sunday Box. » Près de deux ans ont été nécessaires à la startup pour trouver un opérateur internet adéquat.

2021, année de la rentabilité ?

Le B2B représente environ 10% du chiffre d’affaires de la startup. « En fait il s’agit plutôt de B2B2C, corrige le cofondateur. Les EHPAD sont là pour mettre ce lien en place, mais ce sont vraiment aux familles de s’approprier les box. » Surtout, tient à préciser l’entreprise, toutes les avancées proposées aux particuliers sont déclinées pour les professionnels, et vice-versa.

Si Sunday fonctionne sous forme d’achat unique pour les box, la clef 4G sera commercialisée avec un abonnement mensuel de 9,99 euros par mois. Ce nouveau produit sera poussé pour la période de Noël, très importante pour l’entreprise, qui espère atteindre les 8 000 ventes tout produit confondu et doubler son nombre d’utilisateurs.

« Actuellement nous ne sommes pas rentables, mais c’est notre objectif pour 2021, affirme Yoann Ebrard. Nous voulons être capables de vendre nos produits sur l’ensemble du territoire. »

Sunday
Bordeaux
8 salariés
CA 2019 : 335 000€
www.sunday.love

Sur le même sujet