Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Silver économie : Marguerite ouvre 10 postes en CDI

Stratégie
mercredi 16 septembre 2020

Les services de l'entreprise se font à 100% à distance - Photo Marguerite

L’entreprise Marguerite, basée à Martillac et lancée il y a un an, ouvre dix postes de « care-manager » en CDI. Un recrutement indispensable pour cette société spécialisée en silver économie, qui est passée de 400 à 5000 clients en 6 mois.

« Nous étions 5 associés au départ, présente Marion Favre Laurin, directrice générale de Marguerite. Nous partagions un constat : il existe de nombreuses solutions pour les seniors, mais lorsqu’une personne commence à devenir dépendante, c’est un vrai parcours du combattant pour qu’elle accède à toutes les informations et aides disponibles. » Marguerite se veut comme une sorte de guichet unique qui permet aux seniors d’obtenir des réponses et soutiens sur plusieurs sujets. Aides financières, alternatives existantes, informations générales et même vérifications de devis, l’accompagnement est complet.

Des services aux particuliers et professionnels

Le modèle économique est basé en partie sur plusieurs services de B2C, exclusivement à distance par téléphone. « Il y a l’offre ponctuelle, type guichet unique. Les personnes peuvent aussi prendre un abonnement pour un accompagnement constant, énumère la directrice générale. Nous avons des offres sur le long terme pour rassurer les clients, à l’instar d’un tiers de confiance. » La jeune entreprise se veut impartiale, et n’a aucun accord capitalistique avec d’autres structures.

Pour que la startup puisse se développer, une part de son activité est consacrée au B2B2C. « Nous travaillons avec des caisses de retraite par exemple. » AG2R La Mondiale, Domofrance, Logevie ou encore VYV sont des partenaires de la structure. « Nous appelons pour eux les personnes, pour détecter un potentiel danger. C’est ce que nous avons fait durant le confinement par exemple. » En clair, il s’agit d’adapter les services proposés aux particuliers, en B2B2C.

10 postes en CDI à pourvoir 

Marguerite compte aujourd’hui 10 associés et 6 salariés. L’entreprise a su convaincre, à tel point qu’elle ouvre en ce moment 10 postes de « care-manager » en CDI. « C’est un métier peu connu en France. Les profils sont souvent des travailleurs sociaux, des ergothérapeutes, des conseillers en économie sociale et familiale… Nous cherchons des compétences variées ! »

Avec le confinement, la structure est passée de 400 à 5000 clients en à peine 6 mois. Une croissance significative après seulement un an d’existence. « Nous avons eu de très nombreuses demandes avec la crise. De personnes seules, isolées, qui ne pouvaient pas aller faire de courses et n’avaient pas à manger. »

Si le chiffre d’affaires n’est pas communiqué, Marion Favre Laurin l’assure, « l’objectif est presque atteint pour la fin de l’année. »

Marguerite
Martillac
6 salariés
CA : n. c.
www.margueriteservices.fr