Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Shirley Jagle, entrepreneuse éthique et collaborative

Inspiration
vendredi 18 septembre 2020

Shirley Jagle a fondé le Digital Village de Bordeaux - Photo MB

A 31 ans, Shirley Jagle est une entrepreneuse bordelaise à double casquette. Fondatrice de Kairos Agency, une agence de design éthique, elle est également directrice générale de Digital Village Bordeaux, un espace de coworking dédié aux métiers numériques. Rencontre.

Amoureuse de la nature, passionnée de surf et entrepreneuse plaçant l’éthique au cœur de son métier, Shirley Jagle fait de la ténacité sa philosophie de vie. Bordelaise d’adoption, elle est tombée amoureuse du milieu viticole durant ses études dans une école de commerce parisienne. « Il y a cette sorte de connexion à la nature, un retour à la terre qui me touche beaucoup, explique la jeune femme. En 2010 j’ai candidaté spontanément chez Jean Merlaut, un négociant en vin. » L’aventure digitale commence alors, et Shirley Jagle a la charge de développer la vente en ligne.

« Ensemble, on est plus fort »

« Après quelques années dans cette entreprise j’ai eu plusieurs propositions de jobs qui me plaisaient tous. Alors j’ai décidé de transformer mon contrat en prestation de service ! » L’entrepreneuse monte sa boîte en 2012, renommée Kairos Agency en 2015. Les clients affluent, l’agence se développe et élargit son domaine au-delà du monde viticole. Elle embauche un stagiaire, qui devient quelques années plus tard son associé. Huit ans après sa création Kairos Agency existe toujours, compte une centaine de clients depuis le début, et avoisine les 200 000 euros de chiffre d’affaires pour cinq salariés.

Mais Shirley Jagle mesure parfaitement la force du collectif. Il y a quatre ans elle découvre Digital Village, un espace de coworking dédié aux métiers digitaux basé à Paris. Persuadée de son utilité à Bordeaux, elle réussit à convaincre les dirigeants de s’implanter dans le Port de la Lune. Aujourd’hui le Village, qui occupe une ancienne maison de maître rue Judaïque, accueille une quinzaine de personnes. Indépendants, TPE, « je pense que nous sommes plus forts ensemble. Les métiers du digital sont tellement divers qu’il est important de s’entourer. »

Une éthique proche de la nature

Depuis son enfance, Shirley Jagle s’est toujours sentie en harmonie avec la nature. Ce lien, elle le développe au sein de Kairos Agency. « Ici nous faisons du design éthique. Nous utilisons beaucoup d’espaces vides pour laisser le temps au cerveau d’absorber les informations. Également, les sites internet réalisés le sont sur les proportions du nombre d’or que l’on retrouve partout autour de nous. »

Rendre du temps au cerveau, c’est le but de l’agence, mais pas seulement. Shirley Jagle travaille beaucoup sur la sobriété numérique, et a réduit par deux les appels de données des sites web qu’elle crée. « Cela permet de diminuer à la fois l’empreinte carbone et la facture. Désormais, tous nos sites sont réalisés en éco-conception. »

La résilience comme philosophie

Surfeuse confirmée, Shirley Jagle a dû faire preuve de ténacité pour avancer. « Lorsque j’avais 14 ans j’ai déclaré une maladie auto-immune, la polyarthrite. J’ai mis dix ans pour la stabiliser, pour apprendre à la gérer. » Pourtant à 24 ans, elle ne peut plus marcher. « J’ai dû être opérée pour que l’on m’implante deux prothèses dans les jambes. » Lentement, elle apprend à redécouvrir ses capacités. « Ma plus belle victoire a été quand j’ai pu me tenir debout sur une planche de surf. C’était le symbole ultime, être debout. » Résiliente, elle fait de la patience et de la ténacité deux moteurs de sa vie.

« Je sais que ce n’est pas rien à mon âge, d’en être là où j’en suis aujourd’hui. Mais je ne m’en rends pas toujours compte. Le plus gratifiant, ce sont les rencontres que l’on fait, les parcours incroyables que l’on découvre. Trois quarts des clients que j’ai pu avoir avec Kairos Agency viennent de ces échanges. »

Malgré la crise actuelle la trentenaire avance, et poursuit ses projets. « Nous faisons des travaux pour que Digital Village devienne plus grand. Nous allons pouvoir accueillir jusqu’à 30 personnes, organiser des événements sur place. C’est déjà un lieu collectif, qui a vocation à le devenir encore plus. » En parallèle elle œuvre pour l’inclusion numérique, avec des journées de formation pour des publics en rupture.

Ce qu’elle met en place vient de ce qu’elle a vécu. « J’essaye de minimiser notre impact le plus possible, et surtout de rendre ce que l’on m’a donné. »

Kairos Agency
Bordeaux
5 salariés
CA 2019 : environ 200 000€
www.kairos-agency.com

Sur le même sujet