Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Recrutement : Ethypik triple son CA et envisage une levée de fonds

Engagement
mercredi 19 mai 2021

Nicolas Morby, fondateur de la startup Ethypik - Crédits : Ethypik

Ethypik, startup spécialisée dans le recrutement dans l’espace public, vient d’annoncer un partenariat avec le groupe propriétaire d’EHPAD DomusVi. Un contrat qui renforce la jeune pousse, dont le chiffre d’affaires a triplé en 5 mois.

Depuis son lancement il y a plus d’un an, la startup Ethypik trace sa route. Spécialisée dans le recrutement basé sur les « soft skills », les compétences comportementales des candidats, elle évolue à Bordeaux mais aussi à Paris et à Lyon. « Aujourd’hui nous sommes agréés ESUS (ndlr : entreprise solidaire d’utilité sociale) et nous sommes une entreprise à mission, explique son fondateur Nicolas Morby. Cela renforce notre forme hybride, entre une société et une association. »

Pour procéder aux recrutements de personnes, les membres d’Ethypik vont dans les rues et les centres commerciaux. Ils abordent les passants et leur proposent de répondre à un questionnaire en 16 points pour évaluer leurs « soft skills ». Une méthode « simple comme bonjour », s’en amuse Nicolas Morby, et qui séduit plusieurs organismes et sociétés.

Focus sur les métiers en tension

En presque 9 mois la startup a permis le recrutement de 130 personnes. L’activité a réellement démarré en septembre 2020 et au fur et à mesure, Ethypik s’est tourné vers les métiers en tension, notamment la santé. « L’avantage de parler au candidat en face à face, c’est qu’on peut lui faire prendre conscience qu’il y a de fausses croyances sur tel ou tel métier, reprend le fondateur. On prend ainsi le temps de lui présenter le poste, les missions. »

La jeune pousse qui travaillait à la rentrée dernière avec un unique client basé à Paris commence à faire ses preuves, et a noué plusieurs autres partenariats. Avec Veepee (anciennement Vente Privée), les Pôles Emploi des Haut-de-France et d’Ile-de-France, et plus récemment avec DomusVi, 3e groupe français dans le secteur des EHPAD. « Nous avons les mêmes valeurs, prône notre interlocuteur. Faire confiance au savoir-être plus qu’au savoir-faire. » Pour le compte de son client, Ethypik va ainsi recruter dans le domaine hôtelier, du soin, ou encore des agents de maintenance.

Vers une levée de fonds ?

La fin d’année dernière aura marqué un arrêt brutal de l’activité de la startup qui, tributaire de la situation sanitaire, n’était pas active en novembre et décembre. « L’activité a bien repris depuis janvier, se réjouit Nicolas Morby. Déjà notre chiffre d’affaires 2020, réalisé en deux mois seulement, était de 31.000 euros. Depuis le 1er janvier nous en sommes déjà à 100.000 euros ! C’est une belle évolution, je peux dire aujourd’hui que ça fonctionne. »

L’objectif d’Ethypik est maintenant d’attirer de nouvelles entreprises, mais aussi de s’ancrer beaucoup plus à l’échelle nationale. « Pourquoi pas lever des fonds également, pour accélérer notre croissance ? Nous discutons d’ores et déjà avec plusieurs acteurs intéressés pour investir pas moins de 250.000 euros chacun dans notre entreprise. » Pour Nicolas Morby, l’atout d’Ethipik est sa proximité avec le territoire. La startup est en contact avec les associations locales, pour être le plus efficient possible. « Nous avons prouvé notre concept, conclut-il. Les entreprises prennent conscience que le mode de recrutement change, et c’est bénéfique pour nous. »

Ethypik
Basée à Bordeaux
6 salariés
CA 2020 : 31.000€
www.ethypik.com

Sur le même sujet