Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Rebond économique en vue pour les artisans de Nouvelle-Aquitaine

Écosystème
jeudi 03 février 2022

Gérard Gomez est depuis novembre le président de la CMA régionale pour un mandat de cinq ans - crédit CMA N-A

25.000 créations d’entreprise en 2021 et des perspectives de chiffre d’affaires en hausse : récemment installée à la tête de la Chambre des métiers et de l’artisanat régionale (CMAR), l’équipe emmenée par Gérard Gomez veut croire que 2022 sera une bonne année pour les 180 000 entreprises artisanales de Nouvelle-Aquitaine.

Lancée sur le mois de novembre, à la veille de la 5e vague, la dernière enquête de conjoncture de la CMA de Nouvelle-Aquitaine donne à son nouveau président, Gérard Gomez, des raisons d’espérer : « Pour 2022, nous observons un vrai rebond économique, avec 69% des répondants qui envisagent une augmentation de leur chiffre d’affaires sur l’année ». En 2021, 58% des entreprises artisanales avaient déjà témoigné d’un chiffre d’affaires en hausse, après une année 2020 marquée par une baisse, là aussi pour 58% d’entre elles. Corollaire de cette reprise : 16 % des 2.200 répondants interrogés en novembre envisageaient un recrutement à 6 mois, là où elles n’étaient que 5% en mars 2021.

Si les aides mises en place par l’Etat ont globalement plébiscitées, avec 63% de recours au fonds de solidarité, 30% d’entreprises ayant fait appel au chômage partiel et 28% d’artisans ayant fait appel au PGE, la reprise reste tout de même marquée par un constat de fragilité : 53% des entreprises interrogées par la CMA confessent des problématiques de trésorerie, un taux qui monte à 62% pour les entreprises âgées de moins de trois ans. « Ce rebond ne doit pas nous faire oublier les trois grands défis qui concernent les entreprises artisanales, le recrutement, l’accès aux matières premières et le fait de trouver de nouveaux clients », commente Gérard Gomez, qui entend renforcer les actions d’accompagnement de la CMA régionale autour de ces trois sujets et présentera sa feuille de route d’ici le mois de juin.

Le boom de la micro-entreprise se confirme

La synthèse chiffrée de l’artisanat régional révèle quant à elle un nombre de créations record, avec 25.000 nouvelles entreprises immatriculées en 2021 dans la région. « Avec presque 15% de plus qu’en 2019, c’est du jamais vu », indique le président de la CMAR, qui souligne par ailleurs la très forte prédominance des micro-entrepreneurs, qui représentent 79% de ces créations. Une fois les radiations retranchées, le total régional passe ainsi de 165.000 entreprises début 2021, à 179.000 un an plus tard, parmi lesquelles 40% d’entreprises de moins de trois ans.


Synthèse de l'artisanat en Nouvelle-Aquitaine au 7 janvier 2022 - source CMA N-A

La CMA remarque par ailleurs que les services se situent désormais en tête des secteurs d’activité, avec 36,85% des entreprises artisanales de la région, devançant d’une courte tête le bâtiment, historiquement prépondérant (36,57%). Un effet collatéral de la crise, qui encourage les migrations géographiques et les projets entrepreneuriaux ? « Un créateur d’entreprise artisanale sur trois vient d’un autre univers professionnel, et 10% sont des cadres en reconversion », remarque Gérard Gomez.

En dépit de l’importance prise par les services, la pyramide des âges de l’artisanat régional reste un sujet de préoccupation pour la CMA. « L’âge moyen se situe à 46,3 ans et plus d’un quart des artisans sont âgés de 55 ans ou plus, ce qui signifie qu’il va falloir les accompagner à la fois pour leur départ en retraite, mais aussi pour la transmission ou la reprise de leur entreprise, un sujet majeur pour certains territoires, estime le président de la chambre régionale, qui veut toutefois aborder 2022 sous un angle optimiste. Notre secteur continue de croitre et d’attirer de nouveaux talents, dans une période où les consommateurs sont en recherche de plus d’authenticité et de proximité. »

Sur le même sujet