Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

QVT : Libu prépare une levée de fonds pour ses luminaires bien-être

Demain
lundi 21 février 2022

Tinou Seguin et Manon Loustau sont diplômés de l'Institut d'optique de Talence. Crédits : Libu

Libu conçoit et commercialise des luminaires qui recréent la lumière naturelle, à destination des professionnels. Une solution censée réduire le stress et les effets de somnolence, pour laquelle ses cofondateurs veulent lever 500.000 euros cette année.

Améliorer la qualité de vie au travail grâce à la luminothérapie, tel est l’enjeu de Libu. Manon Loustau et Tinou Seguin, tous eux issus de l’Institut d’optique de Talence, ont créé la jeune pousse en 2019. « Nous avons ce projet depuis cinq ans, présente Manon Loustau. Au départ nous avons interrogé plus de 350 professionnels dans des milieux variés, et la problématique de l’éclairage est revenue très régulièrement. Ils nous parlaient de gêne, d’inconfort, et avec nos compétences nous connaissions les différents impacts sur la santé. Alors, on s’est lancé. » Après la recherche, le duo réalise une preuve de concept dans trois entreprises du territoire, soutenu par des chercheurs en chronobiologie et la médecine du travail. Résultat : les salariés concernés ont ressenti une amélioration de leur qualité de sommeil, de leur humeur, une diminution de la somnolence et 25% de stress en moins. « Nos luminaires miment la lumière naturelle selon l’heure et la saison pour favoriser l’horloge biologique, détaille Manon Loustau. Aujourd’hui la lumière artificielle classique n’en tient pas compte. »

En juin dernier, Libu a reçu le marquage CE permettant de commercialiser son produit. Après avoir réalisé trois chantiers dans les mois qui ont suivi, la startup lance une industrialisation à plus grande échelle grâce à l’entreprise adaptée Synergy, basée à Pessac. « Nous sommes allés les chercher dès le démarrage de la production, reprend la cofondatrice. La partie standard de notre produit comme la mécanique et importée d’Asie car les lignes de production se trouvent là-bas, mais nous voulions garder toute la partieà valeur ajoutée, liée à notre savoir-faire, en France. »


Les luminaires permettent d'économiser en moyenne 60% d'électricité. Crédits : Libu

Objectif : 200.000€ de CA en 2022

Cette année, donc, la cadence accélère pour la jeune pousse. Un chantier a d’ores et déjà été réalisé, et Libu est inscrite au cahier des charges de trois projets immobiliers, en plus d’autres projets dans l'Hexagone. « Nous ne sommes que sur le segment BtoB, précise Manon Loustau. Nous adressons des entreprises régionales plutôt, ou de l’administration publique ; avec une taille critique supérieure à 150 salariés. » Si les premiers chantiers n’excédaient pas les 15 luminaires, pour une surface de 60 m², l’entreprise vise désormais des surfaces deux fois plus grandes. Et pour accélérer leur commercialisation, les fondateurs souhaitent lever, dans les mois à venir, 500.000 euros. Une première ouverture de capital plutôt tournée vers des business angels, « qui sont aptes à nous accompagner et à apporter une valeur ajoutée autre que financière », note notre interlocutrice.

Ce tour de table permettra de poursuivre la R&D de Libu, et de déployer de nouveaux produits. Un format nomade adapté au télétravail ; ou encore un luminaire pour les horaires décalés. « Par exemple, pour une garde de 12 heures dans le milieu médical ou un poste d’opérateur vidéo, illustre Manon Loustau. Ce cycle de nuit permettrait de maintenir l’attention du collaborateur durant son travail pour éviter les erreurs, sans nuire à son repos lorsqu’il sera rentré chez lui. » Deux postes de commerciaux et un d’ingénieur électronique seront également ouverts, avec comme objectif les 200.000 euros de chiffre d’affaires d’ici décembre. La rentabilité, elle, est estimé à trois ans. D’ici cinq ans, Libu ambitionne « d’éclairer un million de travailleurs », et de contribuer à réduire les dépenses énergétiques. Car son luminaire n’est pas que positif pour la santé : en moyenne, ce sont 60% d’économies d’électricité réalisées.

Libu
Basée à Talence
4 salariés

Sur le même sujet