Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Qualité de vie : Bordeaux, première ville où les Français aimeraient travailler

Écosystème
mardi 24 novembre 2020

Photo d'illustration -Adobe Stock Ivoderooij

Comme tous les ans l’organisation Great Place to Work vient de sortir son palmarès des villes françaises où les Français aimeraient travailler. Bordeaux arrive en tête, sauf pour les « millenials » qui plébiscitent Paris et Lyon.

Le cadre de vie, la proximité avec la mer et la montagne ou encore le climat n’y sont sans doute pas pour rien. La préfecture girondine vient d’être élue par Great Place to Work, pour la 7e année consécutive, « ville française où les Français aimeraient travailler » en 2020. « C’est la concrétisation des tendances observées ces dernières années », commente l’organisation.

Si l’enquête a été réalisée avant le premier confinement, la situation sanitaire actuelle pousse de plus en plus de Français à s’installer à la campagne ou dans des villes dites « à taille humaine ». Selon Great Place to Work, « le Covid-19 a renforcé les craintes autour de l’emploi (…), et depuis que le télétravail s’est généralisé, de plus en plus d’entreprises pensent à déménager leurs locaux parisiens ».

Une ville et une région attractive

Bordeaux est donc, selon les personnes interrogées, la première ville de l’Hexagone où les Français aimeraient vivre. L’enquête précise par ailleurs que 47% des sondés (57% chez les jeunes) vivent déjà dans l’une des villes qu’ils ont sélectionnées. La qualité de vie de la métropole n’est plus à prouver, et reste le critère principal pour les interrogés à 71% (65% chez les jeunes). Les autres atouts recherchés sont la dynamique économique de la ville (33%, 36% chez les jeunes), ou encore le coût des loyers (27%, 28% chez les jeunes).

La Nouvelle-Aquitaine, déjà plébiscitée par les touristes, apparaît également comme attractive pour les salariés. En atteste « les nombreuses entreprises de la région qui ont déjà misé sur le bien-être de leurs collaborateurs comme vecteur d’attractivité et de rétention des talents », précise Great Place to Work.

Les -34 ans préfèrent la capitale

Pour autant chez les « millenials » (les jeunes de moins de 34 ans), le classement diffère. Paris et Lyon arrivent en tête (à respectivement 27% et 26%) devant Bordeaux. Cette tranche de la population « n’accorde pas la même importance aux atouts des villes », justifie l’organisation. Leurs critères portent sur la dynamique culturelle, l’environnement ou le climat.

Ce palmarès a été réalisé en janvier et février 2020 sur un panel de 2.567 personnes, dont 790 salariés de moins de 35 ans. Avec la crise sanitaire et économique actuelle, le classement 2021 permettra sûrement de confirmer – ou d’infirmer, les tendances de l’enquête.

Sur le même sujet