Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Pozzz : une pochette connectée pour déconnecter du smartphone

Demain
mardi 11 mai 2021

Alexandre Faucher, cofondateur de Genius Objects - photo AL

Inventrice d’une technologie de fermeture éclair connectée, la startup bordelaise Genius Objects a imaginé une pochette intelligente pensée pour encourager les ados (ou les adultes) à lâcher leur smartphone. Baptisée Pozzz, elle fait ses premiers pas commerciaux sur Kickstarter, où près de 300 commandes ont déjà été enregistrées.

Dans The Social Dilemma, une mère de famille essaie de rompre l’addiction aux écrans des membres de sa famille en enfermant leurs smartphones dans une boîte cookie. Le récipient finit brisé à coups de marteaux par la cadette, incapable de résister à l’appel des réseaux sociaux. Si le célèbre docufiction produit par Netflix a certainement inspiré les concepteurs de la pochette Pozzz, ces derniers revendiquent une approche nettement moins coercitive. « Nous ne sommes pas sur de la privation ou sur une sanction. Dans la mesure où le sujet de l’addiction au smartphone est conflictuel, nous voulons au contraire proposer un objet de médiation », explique Alexandre Faucher, cofondateur de Genius Objects.

Une alternative au contrôle parental

Pour y parvenir, la startup bordelaise a imaginé une mécanique ludique qui permet de mesure et de récompenser les moments de pause passés loin du smartphone. Elle s’incarne au travers d’une pochette connectée, capable de détecter la présence du téléphone, ainsi que la fermeture ou l’ouverture du zip qui scelle l’ensemble. Quand l’utilisateur range son téléphone et ferme sa pochette, il déclenche le début d’une pause dont la durée est comptabilisée par l’application mobile dédiée.

En fonction du temps passé loin de son écran, et de la fréquence de ces pauses, il gagne des points et des trophées, qui peuvent ensuite faire l’objet de contreparties ou de récompenses au sein du cercle familial. « On aime bien parler de conduite accompagnée du mobile. Le smartphone est un outil génial, on ne veut surtout pas s’y opposer, mais on dit faites des pauses, et on croit beaucoup à cette logique de challenge familial qui va permettre de générer du dialogue », résume Alexandre Faucher.

Un zip capable de déclencher une action en fonction du contexte

Sur le volet technologique, Pozzz repose sur une technologie de fermeture éclair « connectée », développée depuis 2015 et protégée par plusieurs brevets. « Il se vend 14 milliards de dollars de zip par an. C’est l’un des gestes naturels du quotidien. Nous nous sommes donc demandé s’il serait possible de le digitaliser », explique cet ancien cadre de Microsoft, qui a cofondé Genius Objects avec le rochelais Philippe Tourette pour matérialiser cette idée. Ensemble, ils conçoivent un zip doté d’un capteur capable de détecter l’ouverture et la fermeture, et le connectent à une carte électronique pour déclencher des interactions. « On peut par exemple allumer ou éteindre une lumière dans un sac, ou activer automatiquement une alarme dès que le zip est fermé », illustre Alexandre Faucher. La startup, qui a déjà initié plusieurs collaborations autour de sacs et pochettes intelligentes, travaille en ce moment avec un acteur de la sécurité pour la mise au point d’un airbag moto qui s’activerait automatiquement dès que la fermeture éclair du blouson est remontée.

En parallèle des accords de licence passés avec des tiers, Genius Objects tente avec Pozzz le pari de lancer sa propre gamme de produits. Lancée le 5 mai sur Kickstarter, la pochette a pour l’instant séduit 290 contributeurs, pour un volume d’affaires de près de 17.000 euros. Déjà produite à hauteur de 4.000 exemplaires, elle est proposée en prévente à 35 euros, mais son tarif définitif devrait plutôt se situer juste sous la barre des 50 euros. Genius Objects prévoit de commercialiser sa pochette en direct via une boutique en ligne. En cas de succès, la startup prévoit déjà de lancer une version de plus grande taille, dédiée aux tablettes ou aux consoles de jeu, ainsi que des déclinaisons plus haut de gamme, conçues avec des créateurs ou des marques de prêt à porter. « On pense en priorité aux ados, parce qu’on sait que c’est l’âge ou l’addiction au smartphone peut faire des ravages, notamment sur le sommeil ou la concentration, mais on espère bien voir aussi des jeunes l’offrir à leurs parents », sourit Alexandre Faucher.

Genius Objects
Fondée en 2015
Basée à Bordeaux
4 collaborateurs
CA 2020 : n.c.

Sur le sujet, voir aussi : Yuman.X lance une campagne de crowdfunding pour son étui pour smartphone qui matérialise la déconnexion

Sur le même sujet