Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

« Nouveau CHU » : le gouvernement apporte 240M€ au titre du Ségur de la santé

Écosystème
mardi 06 avril 2021

Photo d'illustration - YB

Le plan « nouveau CHU » de l'hôpital de Bordeaux a été présenté ce mardi 6 avril par les différents partenaires de l'opération. Au total, 1,2 milliard d’euros seront investis sur 10 ans dont 240M€ apportés par le gouvernement.

Le 5 mars dernier, Placéco vous dévoilait le grand plan décennal du CHU de Bordeaux. Ce matin Yann Bubien, le directeur de l’établissement, est revenu en détail sur le sujet avec l’ensemble des partenaires. 1,2 milliards d’euros seront investis dans les dix prochaines années, répartis dans 10 opérations envisagées (tous sites confondus), pour près de 90.000 m² construits et autant prévus en restructuration. Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé également que 240 millions d’euros seront apportés par le gouvernement pour soutenir ce plan « nouveau CHU », au titre du Ségur de la santé.

Deux sites regrouperont les activités d’hospitalisation et d’urgences : le groupe hospitalier de Pellegrin à Bordeaux, et le groupe hospitalier Sud à Pessac. « Le choix de ce dernier site s’explique notamment par la forte croissance démographique de ce secteur de l’agglomération, justifiant la présence d’un service d’urgences au plus près des habitants », a-t-on pu apprendre lors de la conférence de presse.

Quid de Saint-André ?

Le groupe hospitalier Saint-André ne sera pas oublié dans ce plan de restructuration. Les urgences disparaîtront au profit des opérations ambulatoires (prévention, recherche et innovation), et une continuité des soins 7 jours/7 sera assurée. La partie ancienne des bâtiments sera conservée tandis quel celle bordée par la rue Henry IV sera cédée.

Une maison de santé universitaire sera implantée ainsi qu’une maison de la recherche clinique, et l’incubateur à destination des startups innovantes y sera installé. « Je pense qu’on peut être très innovant en matière de santé, déclarait Yann Bubien à Placéco en mars dernier. Il y aura de plus en plus de demande des patients, et nos professionnels ont les bonnes idées innovantes. Il faut les accompagner. »

Sur le même sujet