Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Peintures intelligentes : Olikrom triple sa surface industrielle à Pessac

Stratégie
vendredi 02 septembre 2022

La peinture photoluminescente d'Olikrom emmagasine la lumière du jour et la restitue la nuit pendant dix heures, guidant les usagers même en l'absence d'éclairage urbain - crédit Olikrom

Olikrom, connu pour ses peintures routières luminescentes, va s’agrandir à Pessac. L’entreprise a bouclé l’acquisition du terrain de l’ancien Courtepaille qui jouxtait ses locaux. Elle y prépare la construction d’un nouveau bâtiment, qui lui permettra de tripler sa surface industrielle. Un investissement de 6 millions d’euros, qui servira également la pré-industrialisation de nouvelles peintures intelligentes.

Inaugurée en 2018 à Pessac, la première piste cyclable aux lignes dessinées par la peinture photoluminescente d’Olikrom a fait des petits : 120 collectivités en France testent ou exploitent désormais des vertus éclairantes de cette baptisée LuminoKrom, capable d’emmagasiner la lumière du soleil la journée pour ensuite s’illuminer la nuit pendant dix heures de façon à guider les usagers, même sans éclairage urbain. Une proposition de valeur particulièrement parlante dans un contexte de sobriété énergétique accrue. Olikrom ne communique pas son chiffre d’affaires, mais l’entreprise revendique une croissance annuelle de plus de 100% de ses ventes, réalisées à 90% en marque blanche, et affiche des débouchés à l’international, avec de premières commercialisations en Belgique, au Canada, au Japon ou en Afrique.

« Après avoir démontré notre capacité à structurer une équipe autour d’un projet commun, inauguré notre premier site industriel en 2018, lancé notre premier produit de rupture LuminoKrom en 2019, accéléré sa commercialisation en 2020, puis doublé nos effectifs entre 2021 et 2022, nous franchissons aujourd’hui une nouvelle étape qui prouve la fiabilité de notre business model industriel et notre aptitude à le répliquer pour transformer des idées en produits », se réjouit Jean-François Létard, président et fondateur d’Olikrom, qui a porté le projet au CNRS pendant 15 ans avant qu’il essaime sous forme d’entreprise en 2014.

Olikrom, qui a levé 10 millions d’euros en trois tours depuis sa création, vient en effet d’annoncer l’acquisition d’un terrain de 4.500 m², voisin immédiat de son siège de Pessac, à proximité de la cité de la Photonique. Occupé précédemment par un restaurant Courtepaille, il va permettre à Olikrom de tripler sa surface industrielle, pour un investissement total estimé à 6 millions d’euros. Pour boucler l’opération, Olikrom est accompagnée financièrement par Bpifrance et la région Nouvelle Aquitaine. Elle s’est par ailleurs appuyé sur deux partenaires bancaires, le CIC Sud-Ouest et le Crédit Agricole d’Aquitaine, et a bénéficié du soutien de la ville de Pessac et de Bordeaux Métropole, dans le cadre de l’opération d’intérêt métropolitain Bordeaux Inno Campus.

Avec une entrée en service prévue à horizon 2024, le nouveau bâtiment doit permettre à Olikrom d’atteindre « une capacité de production de plusieurs tonnes par jour sur des typologies de produits différentes ». Outre sa peinture luminescente, Olikrom indique en effet vouloir profiter de ces nouveaux moyens pour lancer la pré-industrialisation de nouvelles peintures intelligentes, destinées notamment aux domaines de la santé, du luxe, de la sécurité industrielle ou de la lutte anti-contrefaçon. Point commun entre ces différentes applications ? La capacité à adapter la réponse optique d’un matériau ou d’une surface, pour détecter un changement de température, une variation de pression ou la présence d’un gaz.