Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Nuisances sonores : A-Cloud déploie ses nuages et vise 1M€ de CA en 2021

Demain
lundi 21 décembre 2020

Stéphane Demguilhem, fondateur de la startup - Photo A-Cloud

L’entreprise A-Cloud s’est spécialisée dans la lutte contre les nuisances sonores intérieures. Cantines, espaces de coworking, centres d’appels, la startup adapte son produit aux besoins de ses clients. Elle fait partie de la nouvelle promotion du Village by CA, et vise pour 2021 un chiffre d’affaires d’un million d’euros.

Comme souvent pour les entreprises développant un concept innovant, l’idée est venue d’une expérience personnelle. Stéphane Demguilhem, président de A-Cloud, est également le fondateur du groupe Vertige, spécialisé dans les toitures végétalisées. Installé à Darwin, l’entrepreneur a rapidement été confronté aux nuisances sonores inhérentes aux espaces de travail partagés. « J’ai cherché des solutions en faisant appel à des entreprises d’acoustique mais aucune ne s’engageait sur les résultats. Alors je me suis mis à étudier l’acoustique grâce à internet, et c’est comme cela que A-Cloud a vu le jour. »

Il propose désormais des solutions en forme de nuages à placer dans les espaces sujets aux bruits, pour réduire ces derniers.

Créer des surfaces d’absorption

« Lors de mes recherches j’ai établi trois règles nécessaires au bon fonctionnement de nos produits », reprend Stéphane Demguilhem. La première est que pour être efficace, le nuage doit être positionné juste au-dessus de la source des nuisances. Car le bruit monte, porté par les molécules d’air. Deuxième élément, il faut éviter les formes planes pour ne pas avoir de réverbération. Enfin, il est nécessaire d’utiliser des matériaux fibreux.

Fort de ce constat, l’entrepreneur développe de la ouate acoustique grâce à des matériaux recyclés et recyclables. « C’est un phénomène simple qui se produit. Le bruit est une onde qui se déplace et crée de l’énergie cinétique. Quand il entre dans le nuage l’énergie devient mécanique et fait vibrer ce dernier de manière infime. Ainsi, le son se dissipe. »

Plusieurs gammes pour différents besoins

Le premier brevet d’A-Cloud a été déposé en 2017. Deux ans de R&D ont été nécessaires, et le produit a été commercialisé en 2019. Les nuages sont fabriqués à Saint-Genis-de-Saintonge en Charente-Maritime et assemblés par un ESAT (établissement et service d’aide par le travail). « C’est très important pour moi, précise Stéphane Demguilhem. Il faut faire vivre le tissu local, ne pas dépendre d’un pays tiers pour la production. »

A-Cloud se positionne sur le marché du B2B, et plusieurs solutions sont développées pour convenir aux besoins des différents clients. Pour les centres d’appel par exemple, le nuage est doté d’un sonomètre et change de couleur puis clignote si l’opérateur en ligne parle trop fort. La version classique de l’outil est installée dans des salles de réunion, des espaces de coworking ou des halls d’hôtels, et il existe même un modèle conçu pour les écoles. « Avec la crise sanitaire actuelle les enfants restent dans les salles de classe et ce sont les professeurs qui se déplacent. Si la pièce n’est pas aérée, le CO² s’accumule, ce qui est nocif pour les élèves. Ainsi nous proposons un nuage doté d’un capteur pour signaler lorsqu’il est nécessaire d’aérer. »

Atteindre 1 million d’euros de CA en 2021

Aujourd’hui, A-Cloud est rentable est compte cinq salariés. « Soit nous vendons nos produits à l’unité, soit nous les louons à l’année, développe Stéphane Demguilhem. Dans ce cas nous récupérons les nuages tous les trois ans, et nous les remplaçons par la version la plus récente. Nous n’assurons pas la pose des produits mais nous avons créé un réseau de techniciens agréés partout en France. »

L’entreprise vise, pour 2021, un chiffre d’affaires de 800.000 à 1 million d’euros. « Actuellement nous sommes tout petits, pas connus. Je ne veux pas que l’on se fasse connaître en matraquant les gens en publicité. Faire partie du Village by CA va nous permettre de développer notre réseau, de concrétiser je l’espère avec de nouveaux clients. »

A-Cloud
Basé à Darwin, Bordeaux
5 salariés 
CA : n. c.
www.a-cloud.fr

Sur le même sujet