Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Networking : Pozapp, ça passe ou ça casse

Demain
vendredi 28 mai 2021

L'application géolocalise les utilisateurs et les fait apparaître sur une carte - Crédits : MB

L’application Pozapp propose de développer son réseau professionnel et d’échanger avec les utilisateurs sur Bordeaux en temps réel. Une carte vous indique la localisation des autres profils, pour favoriser les rencontres rapides autour d’un café.

Lancée ce mercredi 26 mai, Pozapp est une application de networking, petite dernière d’une lignée de plusieurs app telles que Shapr. L'idée de faciliter le réseautage n’est pas nouvelle, mais Maxime et Louis Pille, les cofondateurs, y croient. « Notre outil permet de mettre en relation les Bordelais, détaille Louis. Lorsqu’on utilise Pozapp on peut voir sur une carte les profils autour de nous, leurs intérêts et objectifs professionnels. L’idée, c’est de pouvoir rencontrer rapidement les gens autour : aller boire un café, développer son réseau. C’est une force je pense, car Shapr par exemple, se base sur le système du « swipe » de profils comme Tinder. J’ai testé et on me proposait des profils à Paris alors que j’habite à Bordeaux ! »

D'abord, se développer localement 

Les frères Pille ont eu l’idée de ce projet en discutant avec leur père, souvent en déplacement professionnel. « Il nous disait qu’il n’aimait pas ça car il mangeait toujours seul. On s’est dit qu’il y avait quelque chose à développer. » D’abord pensé pour les commerciaux, l’outil est élargi maintenant à de nombreux corps de métier.

Dans un rayon de 50 km autour de Bordeaux, il est ainsi possible de développer son réseau en enrichissant son profil, notamment de son compte LinkedIn. « On ne veut pas réinventer LinkedIn ou lui faire de la concurrence, reprend Louis Pille. Mais le télétravail nous a conforté dans notre démarche. Il y a un vrai créneau à prendre, ces derniers mois les liens professionnels ont un peu été mis de côté. » Conscients que le succès d’une application de networking nécessite un grand nombre d’utilisateurs, les cofondateurs se limitent pour le moment au Port de la Lune. « J’adore entreprendre et je me suis inspiré de géants comme Uber ou Airbnb, qui ont d’abord attaqué quelques villes avant de se globaliser. »

Avoir suffisamment de profils en peu de temps

200 utilisateurs se sont inscrits en trois jours, et Louis Pille espère franchir la barre des 1.000 profils dans les 15 jours à venir. Pour autant il garde les pieds sur terre. « Le problème de ce genre d’appli, c’est que les gens ne sont souvent pas patients. Si dans une semaine ils ne voient pas apparaître de nouvelles têtes, ils supprimeront Pozapp. Je suis lucide, soit ça passe soit ça casse. »

Ce passionné de numérique a développé la majeure partie de l’application tout seul, ce qui lui a permis de ne pas utiliser trop de fonds propres. « Je travaille énormément pour structurer Pozapp, développer les différents outils… Nous n’avons pas encore de modèle économique, comme beaucoup de startups, nous attendons de tester le marché et voir si ça plaît, d’avoir les premiers retours des utilisateurs. Pourquoi pas, comme d’autres, mettre en place le freemium ? »

L'application est disponible sur Ios et Android.

Pozapp
Basée à Bordeaux
CA : aucun
www.pozapp.fr

Sur le même sujet