Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Naming du stade Chaban-Delmas : Bordeaux veut maintenir le dialogue

Écosystème
mercredi 01 septembre 2021

Photo d'illustration. Crédits : OceanProd - stock.adobe.com

Après l’annonce de Laurent Marti concernant le projet de naming du stade Chaban-Delmas, la Ville a réagi dans un communiqué, expliquant vouloir maintenir le dialogue avec le président de l’UBB et son partenaire, Human.

Mardi 31 août à l’occasion de notre Placéco Live, Laurent Marti le président de l’UBB, déclarait que le projet de « naming » du stade Chaban-Delmas ne verrait finalement pas le jour devant le refus de la municipalité bordelaise. Quelques heures plus tard la Ville réagissait dans un communiqué, expliquant découvrir « avec surprise » ces déclarations. « La Ville de Bordeaux a formulé le 21 juillet dernier une proposition alternative au projet de naming […]. Ce lundi 30 août, la Ville et le club discutaient des modalités de mise en œuvre que cette option qui semblait favorablement accueillie. »

Une étude de faisabilité

Pointant du doigt des difficultés juridiques, la mairie explique avoir commandé une étude de faisabilité juridique à ses services compétents. Deux contraintes, déjà citées par Laurent Marti, apparaissent. Tout d’abord l’obligation de réaliser un appel d’offres : le stade Chaban-Delmas étant municipal, « d’autres candidats régionaux ou nationaux [ndlr, que le partenaire retenu par l’UBB, Human] pouvaient dès lors mettre à mal l’accord prématuré entre Laurent Marti et Benjamin Salah, directeur général de Human Immobilier ». Ensuite, les recettes résultant du naming reviendraient à la Ville, et non au club. « Les règles de versement des subventions des collectivités aux clubs sportifs professionnels sont rigoureusement encadrées et liées à des missions d’intérêt général », souligne le communiqué.

Devant ce constat, la Ville déclare avoir voulu entamer des discussions avec l’UBB et Human pour « trouver conjointement de nouvelles modalités permettant à ce partenaire d’augmentation sa contribution au fonctionnement du club ». Selon le communiqué, « une solution était encore hier sur le point d’aboutir », et la mairie précise vouloir poursuivre les échanges.

Renouveau Bordeaux soutient Laurent Marti

En juin dernier lorsque le sujet avait été amené sur la table, l’élu municipal Thomas Cazenave (groupe Renouveau Bordeaux) avait déjà apporté son soutien au projet. Mardi 31 août, il a réitéré sa prise de position. « Il est de notre responsabilité d’aider à la recherche de solutions. Nous relevons par ailleurs que le naming offre l’oportunité d’aider l’UBB, sans demander un euro à la collectivité et donc aux contribuables bordelais, tout en lui donnant les moyens de ses ambitions à long terme. » Pour lui, le naming est « la moins mauvaise des solutions ».

D'après Laurent Marti, « La différence entre ce qui sera signé et ce qui aurait dû l’être représente plusieurs centaines de milliers d’euros par saison pour un contrat de sept ans ».

Sur le même sujet