Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Monnaie locale : Bordeaux adhère à la miel

Écosystème
mardi 09 novembre 2021

La miel est utilisée par 200 professionnels et 500 particuliers girondins. Crédits : Association Miel

La Ville de Bordeaux vient d’adhérer à la miel, une monnaie locale girondine utilisée par 200 professionnels et 500 particuliers.

Lors du Conseil municipal de ce mardi 9 novembre, les élus bordelais ont officialisé l’adhésion de la Ville à la miel, monnaie locale portée par l’association éponyme. Objectif : relocaliser certains échanges économiques. Car selon de récentes études, une monnaie locale resterait beaucoup plus longtemps sur le territoire, et permettrait de générer entre 1,25 et 155 fois plus de revenus pour le territoire qu’un paiement en euros. Comme l’expliquait Jean-Baptiste Thony, conseiller délégué à la monnaie locale lors d’un entretien à Placéco, « nous voulons que la mairie soit elle-même utilisatrice de la miel comme d’autres professionnels. Nous pourrions recevoir des miels pour le paiement de certains services publics comme les piscines ou les musées ».

La Ville pourrait également se saisir de cet outil pour payer les salaires, les indemnités des élus, les subventions ou des prestations, sur la base du volontariat. Des perspectives qui ne convainquent pas Thomas Cazenave, élu d’opposition du groupe Renouveau Bordeaux (LREM). « Seriez-vous prêts à faire verser une partie de votre indemnité en miel ? A-t-il lancé à l’adresse de Jean-Baptiste Thony. Moi, je suis très attaché à l’euro, et je ne comprends pas l’obsession de vouloir construire une monnaie locale. »

Pour aller plus loin : La miel, sera accessible sur smartphone en 2021

Sur le même sujet