Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Margot&Tita s'exporte en Pologne dans 1.450 points de vente

Stratégie
jeudi 10 septembre 2020

Audrey Maingault, le nez de Margot&Tita, et Julie Schoell, la fondatrice - Photo Jérémy Boyer

La marque de parfums Margot&Tita basée à Bordeaux poursuit sa stratégie vers l’international. Elle vient de signer avec un revendeur polonais qui commercialisera ses produits dans 1.450 nouveaux points de vente, et prévoit 140.000 flacons vendus en 2020. Avec un prévisionnel de chiffre d'affaires de +55% en un an, la marque se développe mois après mois.

Créée en 2018 et lancée en 2019, la marque de parfums bordelaise Margot&Tita propose 35 fragrances fabriquées en France, qui ont la particularité de pouvoir se combiner. « Les possibilités sont assez nombreuses, assure Julie Schoell, la fondatrice. Je dois ce concept à mes deux grands-mères, Margot et Tita, qui avaient des univers olfactifs opposés. »

Les produits sont eco-friendly, composés d’au moins 90% d’ingrédients naturels, non testés sur les animaux et pour une grande majorité vegan. Imaginés à Bordeaux, créés à Grasse, ils fleurent bon le sud-ouest. « C’est une vraie source d’inspiration. On retrouve les parfums "Week-end à Arcachon", "Pique-nique sur les quais" ou encore "Les filles de Bordeaux". »

Une stratégie de commercialisation « en escargot »

La marque n’a pas de points de vente directs, mais passe par des revendeurs pour distribuer ses produits, ainsi que par sa boutique en ligne. « C’est un choix de ne pas vendre nous-mêmes. Notre métier est de développer une collection, c’en est un autre de vendre. »

Un an après son lancement, Margot&Tita poursuit sa stratégie internationale. La marque vient de signer un contrat lui assurant la commercialisation des fragrances en Pologne, dans 1.450 magasins. « Nous sommes déjà en République Tchèque, en Roumanie, en Hongrie et bien sûr en France. Avant de créer la marque j’ai évolué durant 15 ans dans le secteur de l’export, d’abord dans les textiles puis les parfums. C’était une évidence pour moi de développer notre marché étranger. »

Aujourd’hui, l’international représente entre 55% et 60% des ventes. Une priorité pour Julie Schoell, qui comptabilise au total 1.780 points de vente. « C’est une stratégie de développement en escargot. D’ici à la fin de l’année nous serons en Espagne. Puis en 2021 j’espère pouvoir commercialiser les parfums en Italie, en Allemagne, puis au fur et à mesure dans la majorité des pays européens. Dans un second temps, d’ici quelques années j’espère, je veux que Margot&Tita s’exporte en Afrique du Nord, en Asie, en Russie ou aux Etats-Unis. »

Dans l’Hexagone les enseignes comme les Galeries Lafayette et Marionnaud commercialisent les produits, et prochainement les aéroports et certaines parapharmacies rejoindront le réseau.

Près de 140.000 flacons vendus en 2020

En 2019 la marque a écoulé 90.000 parfums. A la fin de l'année, Julie Schoell prévoit près de 140.000 flacons vendus. « Cela représente une augmentation du chiffre d’affaires de 55%, précise-t-elle. Malgré la crise et la reprise plus lente que ce que l’on espérait, nous sommes optimistes. » Elle qualifie ses produits de « luxe accessible », avec un prix unique de 12,95 euros.

Margot&Tita compte trois salariés, et recherche actuellement un ou une community manager. « Je souhaite que le site web prenne une part plus importante des ventes, dans les prochaines années. »

En attendant, Audrey Maingault, le nez de la marque, continue d’imaginer les prochaines fragrances. « A l’instar des dressings de vêtements, je veux que nos clients s’approprient un dressing de parfums, conclut Julie Schoell. Pouvoir assortir sa tenue à une senteur ! »

Margot&Tita
Bordeaux
3 salariés
CA : n. c.
www.margot-tita.fr