Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

L’université de Bordeaux et l’INRIA signent un accord pour créer leur centre de recherche

Écosystème
jeudi 22 juillet 2021

L’université de Bordeaux et l’institut national en sciences et technologies du numérique (INRIA) s’allient pour créer le « Centre Inria de l’université de Bordeaux », avec la signature d’un partenariat conclu le 20 juillet dernier. Ils se fixent notamment pour objectif d' agir ensemble pour le numérique.

La collaboration entre l’université de Bordeaux et l’INRIA n’est pas nouvelle. Grâce à son centre de recherche Bordeaux - Sud-Ouest, l’INRIA développe des thématiques autour entre autre de la modélisation, de la simulation ou de la science des données, en lien avec l’université. L’université et l’INRIA mettent aussi leurs compétences communes au profit de l’IHU Liryc, leader mondial de la rythmologie cardiaque.

Les deux organismes s’engagent dans l’accompagnement de différentes formations comme le collège des écoles doctorales et programmes gradués ou dans le cadre de plans nationaux des investissements d’avenir. L’INRIA s’est également greffé à des projets inhérents à l’université de Bordeaux tels que IDéES ou ExcellencES.

La mise en avant de la complémentarité de l’université de Bordeaux et de l’INRIA entraîne un nouveau cap, celui d’agir ensemble pour le numérique. Deux aspects se dégagent quant à cette réflexion : des missions concernant la production et la diffusion des connaissances, des objectifs nationaux et européens en matière de compétitivité, une souveraineté et une attractivité économique. D’autre part, il y a une volonté d’accroître un levier numérique au bénéfice de la science et de son partage ou des transitions socio-environnementales.

Les présidents de l’université de Bordeaux et de l’INRIA, Manuel Tunon de Lara et Bruno Sportisse doteront leurs établissements d’une feuille de route qui doit comprendre une dizaine d’objectifs, du développement d’une communauté université de Bordeaux à des projets dans la santé numérique ou l’environnement.

L’ensemble de ces prérogatives a pour ambition de créer de nouvelles startups des deeptechs dont le processus sera accéléré et facilité par une offre de soutien ambitieuse.

Sur le même sujet