Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Linestie veut lever 400.000€ pour son outil de communication à destination des EHPAD

Engagement
mercredi 08 décembre 2021

Aurélie Thévenet a fondé Linestie en 2017. Crédits : Linestie

Linestie, jeune pousse de l’ESS qui déploie un outil de communication interne dans les centres médico-sociaux, veut lever des fonds pour développer un accompagnement à la certification des structures.

« Depuis un an nous enregistrons une très belle progression, car l’effet Covid-19 a montré l’importance de resserrer les liens », analyse Aurélie Thévenet. Ancienne responsable communication pour le groupement des Mousquetaires, cette entrepreneuse a quitté le secteur des GMS (grandes et moyennes surfaces), pour se tourner, en 2016, vers les EHPAD. Toujours dans le registre de la communication, elle a créé l’année suivante Linestie, une entreprise de l’économie sociale et solidaire, aujourd’hui agréée ESUS (entreprise solidaire d’utilité sociale). Via une plateforme et une application, elle permet de développer la communication tripartite entre les établissements, les résidents et leurs familles. « Avant de fonder Linestie j’étais bénévole dans une association qui travaillait avec des EHPAD. Je me suis rendu compte que les soignants et les familles ne se parlaient pas. Les premiers reprochaient aux seconds de ne pas s’intéresser à l’établissement, et vice-versa. J’avais l’impression d’être devant un couple qui ne se parlait pas », ironise gentiment Aurélie Thévenet.

Elle intègre alors Les Premières, un incubateur basé à Bordeaux, et travaille son modèle économique. La première version est lancée un an plus tard, en 2018, et les premiers utilisateurs découvrent Linestie.

La communication, un enjeu pour les EHPAD

La plateforme développée se rapproche d’un outil de communication interne. Les établissements médico-sociaux peuvent partager le quotidien des résidents via des photos, des vidéos, présenter le menu de la semaine, les animations ou les temps forts. Les familles reçoivent ces actualités, et peuvent également envoyer des messages via la plateforme, qui seront imprimés et remis aux résidents. « Nos clients sont les établissements, précise la fondatrice. Nous leur proposons un tarif en fonction du nombre de résidents, pour que les petites structures puissent aussi utiliser nos services. »

Depuis juin 2021, Linestie est agréée organisme de formation, et peut ainsi former le personnel des établissements à la communication digitale et ses enjeux. « Avant la crise, nos clients se tournaient vers notre solution car ils étaient sensibles au maintien du lien dans leurs structures, reprend Aurélie Thévenet. Maintenant, notre plateforme est presque un atout de commercialisation, car avec la crise les familles craignent d’être coupées de leurs proches. C’est un vrai enjeu pour les établissements de montrer qu’ils prennent soin de ce lien. »

Vers une levée de fonds en 2022 ?

Aujourd’hui, l’entreprise travaille avec plus de 50 établissements dont la quasi-totalité sont des EHPAD, et 5% sont des centres pour enfants atteints de handicap. Ils sont basés en Nouvelle-Aquitaine, et notamment à Bordeaux. Linestie déploie également depuis septembre sa solution en marque blanche auprès de la fondation Bocké, qui a testé, durant deux ans, la plateforme dans ses structures. « Ce n’est pas un sujet évident, explicite Aurélie Thévenet. Les résidents des EHPAD ont en moyenne 92 ans, et leurs enfants, qui sont les principaux utilisateurs de Linestie, ont dans les 60 ou 70 ans. Le digital n’est pas inné pour eux, il fallait être certain qu’ils utilisent nos services. »

Si la jeune pousse veut poursuivre son déploiement en marque blanche, elle veut aussi se positionner sur une autre activité : l’aide à la certification. D'ici peu, les normes et certifications pourraient prendre en compte les efforts de communication tripartite entre les EHPAD, les résidents et les familles. Un levier de développement pour Linestie, qui pourrait « répondre fonctionnellement à un besoin de certification, imagine Aurélie Thévenet. Par exemple nous co-construisons déjà un outil avec l’hôpital de Confolens pour chercher comment mieux prendre en compte le patient avant son arrivée, comment diminuer ce stress… Cette R&D pourrait s'appliquer aux EHPAD. » Dans les six mois à venir, Linestie aimerait réaliser un tour de table de 400.000 euros auprès de fonds à impact, pour recruter quatre personnes (contre deux actuellement), internaliser le développement de l’application, et financer son déploiement.

Linestie
Basée à Bordeaux
2 salariées
CA : n. c.

Sur le même sujet