Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Le Salon nautique d’Arcachon revient après deux ans d'absence

Écosystème
lundi 04 avril 2022

En 2019, l'événement avait rassemblé 50.000 visiteurs. Crédits : Rémy BONTE -Tous droits réservés

La 7e édition du Salon nautique d’Arcachon se tiendra les 16, 17 et 18 avril. Un événement pour faire rayonner la filière, étendre son réseau et pourquoi pas signer des contrats.

Après deux ans d’annulation, liée à la crise sanitaire, le Salon nautique d’Arcachon s’apprête à redémarrer, du 16 au 18 avril prochain. Un retour en grande pompe pour cet événement qui avait rassemblé, en 2019, 50.000 visiteurs et 375 bateaux. Cette année, la 7e édition comptera 450 navires, exposés autant à terre qu’à flot, autant neufs que d’occasion. Pour compléter cette flotte, de nombreux exposants seront présents, du motoriste au vendeur d’accessoires. « Depuis sa création, le salon a vocation à aider la filière nautique et les professionnels. Pour nouer des contacts, faire leur travail de prospection, et pourquoi pas signer des bateaux durant les trois jours d’événement, rappelle Germain Stoldick, directeur général du salon et du Port d’Arcachon. Cette année le rendez-vous est très attendu, et à l’heure où l’on parle, les professionnels sont en train de faire briller les coques. »

« Cette année sera bonne pour les professionnels »

Cette filière nautique, justement, est conséquente sur le Bassin d’Arcachon. La ville côtière abrite le deuxième port de plaisance de la façade atlantique, avec 350 mètres de quai répartis sur 21 hectares. Et selon la base de données des Chambres Consulaires, en 2015, le poids économique de la construction, réparation et maintenance navale était de 58 millions d’euros. 110 établissements étaient en activité, pour près de 500 emplois directs. Après deux ans de crise sanitaire et économique, Germain Stoldick se veut rassurant : « Nous avons eu une belle saison 2021, objectivement tout le monde partage ce constat à l’échelle nationale comme locale. La saison 2022 n'a pas encore totalement démarré, mais je constate que ça commence fort. Donc, je pense que cette année sera bonne pour la filière, même s’il y a quelques points de vigilance. » Ces points de vigilance concernent notamment la fabrication des bateaux et des moteurs, pouvant être perturbée par des pénuries de matériaux. « Nous sommes dans une économie mondialisée, et il faut aujourd’hui des délais supplémentaires pour livrer des bateaux ou des moteurs », reprend le directeur du port.

Un volet grand public

Coté festivités, tout sera fait pour attirer le curieux. Car depuis quelques éditions, le salon nautique se positionne comme un événement de début de saison, mettant un point d’honneur à attirer le grand public – en plus des professionnels. L’animation phare de ces trois jours sera la venue du Belem, un trois-mâts mythique, « seul survivant des grands voiliers du 19e siècle ». Le navigateur Yannick Bestaven, vainqueur du dernier Vendée Globe et parrain du salon, sera également présent. « Finalement, cet événement est l’alliance d’une activité économique et d’animations grand public, résume Germain Stoldick. Toujours axé sur le monde de la mer, pour faire découvrir ses différents aspects. »

Plus d'infos 

Sur le même sujet