Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Le récap de la semaine du 19 au 23 septembre

Écosystème
vendredi 23 septembre 2022

Réflexion régionale sur l’approvisionnement des entreprises en énergie, nouvelle tentative en faveur de la navette aérienne Bordeaux Paris, levée de fonds ou plan d’action de l’université de Bordeaux : retour sur quelques actualités marquantes de la semaine !

À son tour, Alain Rousset, président du conseil régional, s’est livré à l’exercice de la conférence de rentrée, avec un discours marqué, sans surprise, par les nombreux bouleversements subis en Gironde cet été. En réponse, la Région lance un appel au monde économique pour l’inciter à des pratiques à la fois plus vertueuses et circulaires. Elle enclenche dans le même temps une réflexion sur l’accompagnement des entreprises en matière d’approvisionnement en électricité, avec la volonté de renforcer le recours aux contrats de gré à gré.

Si le débat public s’est détourné de la suppression de la navette aérienne entre Bordeaux et Orly, le monde économique et Bordeaux Métropole n’ont pas dit leur dernier mot. Patrick Seguin, président de la CCI Bordeaux-Gironde (qui contrôle 25% de l’aéroport) et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole, se préparent à interpeller une nouvelle fois le gouvernement, à l’aide cette fois d’un dossier technique étayé qui souligne les conséquences négatives de cette suppression.

Contrairement à Strasbourg, l’université de Bordeaux n’a pas décidé de prolonger les vacances d’hiver pour réduire la facture de chauffage, mais elle entend accélérer le travail sur la réduction de son empreinte environnementale, et donc sur ses dépenses énergétiques. Un chantier complexe, qui implique de réfléchir aussi bien à la température et à l’isolation des bâtiments qu’au pilotage des laboratoires de recherche ou à la production d’énergie en propre.

Arrivée à Bordeaux en 2020, Soan développe une solution de paiement conçue pour faciliter l’encaissement des factures et réduire d’autant les délais. Passée en deux ans de 10 à 41 personnes, Soan vient de réunir 3,2 millions d’euros, qui doivent lui permettre d’entrer dans une phase d’hypercroissance.

Le reconditionné a le vent en poupe, et ça n’est pas uniquement le fait de la licorne Backmarket. En témoigne le site de Cordon Group à Saint-Loubès, où le groupe breton emploie plus de 200 personnes, autour de la réparation et de la remise à niveau d’équipements électroniques. Le site s’est enrichi cette semaine d’une nouvelle ligne de reconditionnement, qui favorise à la fois l’économie circulaire et l’insertion professionnelle. Son client ? Orange, qui ambitionne de faire passer le reconditionné de 5 à 10% du volume de ses ventes de smartphones. 

Sur le même sujet