Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Le récap de la semaine du 15 au 19 novembre

Écosystème
vendredi 19 novembre 2021

Vous n'avez pas eu le temps de prendre votre dose d'actualités cette semaine ? Pas de panique, Placéco vous propose son récap !

Cette semaine, l'actualité économique de Gironde a été rythmée par plusieurs levées de fonds. Celle de Everping d'abord, qui, quinze mois après sa création entre Bordeaux et Paris, annonce un tour de table  de 1,8 million d’euros auprès d’un groupe de business angels renommés. Objectif : accélérer le développement de son offre d’infogérance des postes informatiques associant les possibilités d’automatisation offertes par le cloud à un support humain. 30 recrutements sont prévus dans les prochains mois.

Installée depuis un an dans ses nouveaux locaux de Mérignac, l’entreprise de services numériques InfleXsys projette de passer de 3 à 5 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2026. Elle annonce dans le même temps une levée de fonds d’un million d’euros pour soutenir le développement de Simesys, sa filiale créée sous forme de coentreprise avec le cabinet palois Holis Consulting, et dédiée à l’édition de logiciels de gestion de l’inspection d’infrastructures industrielles complexes.

Spécialiste de la gestion des flux de données e-commerce, Feed Manager a construit depuis Bordeaux une solide clientèle de grands groupes nationaux et internationaux. L’entreprise, filiale du groupe Labelium depuis 2016, fait face à un double défi : recruter sur des métiers particulièrement tendus tout en développant sa notoriété auprès d’acteurs plus locaux, nativement éloignés de la vente en ligne.

Côté startups, Fullbus, qui se positionne en apporteur d’affaires, veut commercialiser les trajets retour – et à vide – des compagnies d’autocars néoaquitaines. Une solution économique et écologique, qui sera déployée à l’été 2022, après une preuve de concept au premier trimestre prochain.

Enfin, la startup Namma conçoit une machine hybride, permettant aux industries d’internaliser le prototypage, l’usinage et la production de pièces. Une solution qui se veut comme un gain de place et d’argent, commercialisée d’ici peu, au premier trimestre 2022.

Sur le même sujet