Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Le groupe CTI rachète la Galerie de Pessac Bersol

Stratégie
mardi 03 mai 2022

Le groupe CTI annonce l’acquisition de la galerie commerciale « G la Galerie » de Pessac Bersol. Un investissement de plusieurs dizaines de millions d’euros, que la foncière basée à Mérignac entend valoriser en se positionnant comme un véritable gestionnaire de site.

Nouveau souffle en vue pour le centre commercial Pessac Bersol : deux mois après l’annonce de la vente de l’hypermarché Géant Casino par le fonds britannique Tristan Capital Partners à l’une des SCPI d’Amundi Immobilier pour 35 millions d’euros, le groupe girondin CTI a confirmé mardi l’acquisition de la galerie commerciale qui l’entoure. Le montant exact de la transaction n’est pas rendu public, mais l’acquéreur évoque un investissement de « plusieurs dizaines de millions d’euros », pour cet ensemble immobilier qui développe 18.000 m² et représente 61 magasins réunis au sein du « mall » principal, ainsi que sept enseignes retail voisines, parmi lesquelles des noms tels que Intersport, Action, La Halle ou Maxitoys. L’identité du cédant n’est pas non plus rendue publique, mais la marque utilisée pour la promotion du centre commercial, « G La Galerie », ramène vers la foncière Mercialys, spécialisée dans les grands ensembles commerciaux, dont la documentation financière confirme qu’elle détient 20% de l’OPCI (Organisme de placement collectif immobilier) qui lui-même possédait cet actif.

Pour CTI, foncière spécialisée dans l’immobilier d’entreprise (commerces, mais aussi bureaux et entrepôts, avec environ 300 locataires répartis entre la métropole bordelaise et le bassin d’Arcachon), l’acquisition de la galerie Pessac Bersol représente un investissement sans précédent. « C’est le fruit de 15 mois de travail, et c’est un challenge énorme à l’échelle de notre groupe, puisque la galerie représente 1/6e de nos actifs », commente pour Placéco Rodolphe de Malet, son directeur des opérations immobilières, qui revendique la carte locale et des méthodes plus « artisanales » que celles des grands fonds d’investissement pour redynamiser à sa juste valeur l’une des trois plus grandes galeries commerciales de l’aire métropolitaine. « Nous sommes un peu les locaux de l’étape, nous sommes notre propre gestionnaire et nous n’avons pas l’habitude de la vacance dans notre parc », ajoute-t-il. À ce stade, CTI n’envisage pas de restructuration profonde du site, mais plutôt une redynamisation, qui passera par la création d’une direction de centre, par la sécurisation des espaces et par la relance d’une animation marketing et communication, visant notamment à réancrer la galerie que beaucoup appellent encore Pessac Bersol dans son environnement immédiat. Avec, en toile de fond, la volonté de capitaliser sur un secteur en plein devenir, porté notamment par l’opération d’intérêt métropolitain Inno Campus. « C’est une vision peut-être moins patrimoniale de notre activité, mais c’est vraiment une volonté de notre part d’aller vers cette nouvelle stratégie de développement », conclut Rodolphe de Malet.

Le groupe CTI a réalisé cette opération avec le soutien de plusieurs partenaires bancaires (BPCE, Crédit Agricole, BPI, La Banque Postale et Arkéa) et par l’entremise de l’étude notariale du Jeu de Paume à Bordeaux, ainsi que des cabinets Ecape et Cushman & Wakefield.

Sur le même sujet