Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

La CEAPC lance sa Banque de l’Orme pour les entreprises en difficulté

Stratégie
mardi 02 février 2021

Déjà mis en place par plusieurs antennes régionales de la Caisse d’Epargne depuis 2019, le dispositif Banque de l’Orme est désormais opérationnel au niveau de la région Aquitaine. Cette banque judiciaire propose des offres et un accompagnement adaptés aux entreprises placées en procédure collective.

La Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes (CEAPC) a installé lundi sa Banque de l’Orme, une nouvelle entité dédiée à l’accompagnement des dirigeants engagés dans un processus de sauvegarde, de redressement judiciaire, de plan de continuation, de liquidation avec poursuite d’activité ou d’administration provisoire. Cette structure spécialisée, dite banque judiciaire, propose des services bancaires qui font habituellement défaut aux sociétés confrontées à une procédure collective, de l’ouverture d’un compte courant à la mobilisation rapide de trésorerie.

Elle promet un accompagnement sur mesure, avec une intervention possible dès l’annonce de la procédure collective et un accompagnement pouvant être prolongé au-delà de la période d’observation ou de redressement. « Nous voulons nous inscrire comme un partenaire bancaire durable, non seulement auprès des entreprises en difficulté mais aussi auprès des administrateurs judiciaires et des professionnels du droit et du chiffre », commente Bernard Chevalier, directeur de la Banque de l’Orme sur le périmètre Aquitaine Poitou Charente. La CEAPC indique avoir déjà identifié une centaine de clients susceptibles de recourir aux services de sa nouvelle entité, qui constitue désormais une alternative aux spécialistes historiques de la banque judicaire que sont Themis (groupe Fiducial) et Delubac & Cie.

Sur le même sujet