Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

La France commande 12 Falcon 2000 LXS à Dassault

Stratégie
jeudi 19 novembre 2020

© ERIDIA Studio / Dassault Aviation - A. Bonfort

Florence Parly, ministre des Armées, a annoncé jeudi la commande de 12 Falcon 2000 à Dassault Aviation dans le cadre du renouvellement des avions utilisés par la marine française pour la surveillance des eaux territoriales. Les trois premiers appareils, assemblés à Mérignac, seront livrés en 2025.

En visite à l’usine Dassault de Seclin (Hauts-de-France), la ministre des Armées Florence Parly a confirmé le lancement en réalisation du programme AVSIMAR (Avions de surveillance et d’intervention maritime). Réalisée dans le cadre de la loi de programmation militaire, l’opération doit préparer le renouvellement des cinq Falcon 200 Guardian et des 8 Falcon 50 utilisés aujourd’hui par la marine française.

« Nous devons surveiller l’immensité et l’imprévisible. Il en va de la préservation de nos ressources, de notre sécurité intérieure, mais aussi celui du message que nous voulons porter au monde, celui d’une France souveraine », a déclaré la ministre des Armées. Le programme AVSIMAR prévoit la commande de douze avions Falcon 2000 LXS, avec un engagement ferme sur 7 appareils dès 2020. Les trois premiers appareils devraient être mis en service en 2025, le reste des livraisons s’échelonnant jusqu’au début de la décennie suivante.

Outre Dassault, le programme associe Naval Group (pour le système d’information embarqué), Thalès (qui fournira son radar Searchmaster développé à Mérignac) et Safran (boule optronique). Florence Parly affirme que cette nouvelle commande publique contribuera à la création d’une centaine d’emplois à Istres, Mérignac et Saint-Cloud pour le développement du programme, ainsi qu’une centaine d’emplois supplémentaires pour la production proprement dite et le support.

D’après l’AFP, seuls les trois premiers appareils de la commande seront produits en France : la chaîne de montage devrait ensuite être transférée en Inde dans le cadre des compensations (clauses « offset ») associées à la commande de 36 Rafale passée par le gouvernement indien. La France a par ailleurs commandé 12 chasseurs Rafale à Dassault Aviation début octobre, pour renouveler les appareils d’occasion vendus à la Grèce quelques mois plus tôt.

Sur le même sujet