Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

La Croatie va acheter 12 Rafale d’occasion à la France

Écosystème
vendredi 28 mai 2021

photo Dassault Aviation - K. Tokunaga

Le gouvernement croate a annoncé vendredi la conclusion d’un accord avec la France portant sur l’acquisition de 12 chasseurs Rafale, prélevés sur la flotte de l’Armée de l’air et de l’espace, pour un montant de 999 millions d’euros.

Après la Grèce, la Croatie a finalement jeté son dévolu sur le Rafale au travers d’une offre nouée de gouvernement à gouvernement avec la France, qui porte sur douze appareils d’occasion au standard F3-R . Le chasseur de Dassault Aviation était en compétition avec un lot de F16 neufs provenant des Etats-Unis, des Gripen suédois et des F16 d’occasion proposés par Israël.

« En achetant des avions de combat, la Croatie se dote d’un puissant moyen de dissuasion stratégique pour les 30 à 40 prochaines années, ce qui renforce considérablement sa position internationale », se réjouit dans un communiqué Andrej Plenković, le premier ministre croate. Via cette opération, la Croatie indique franchir pour la première fois le seuil des 2% de PIB consacrés aux moyens de défense du pays, conformément à l’objectif fixé par l’OTAN à ses membres à horizon 2024.

Le contrat, qui devrait être signé dans les prochains mois pour une livraison à partir de 2023, porte sur une enveloppe de 999 millions d’euros comprenant les douze appareils (dix monoplaces et deux biplaces), un armement basique, le matériel nécessaire à leur exploitation, la formation des personnels, une garantie d’un an et un support technique de trois ans. Les Rafale français remplaceront l’actuelle flotte croate de Mig-21, dont la fin de vie est programmée à 2024. La Croatie devient ainsi le cinquième client à l'export du Rafale. 

La France s’est félicitée de ce choix par la voix de Florence Parly, ministre des Armées : « Le fait qu’un pays européen choisisse l’offre d’un autre pays européen est un signe fort qui dépasse le symbole. Nous construisons, brique par brique, les fondamentaux d’une culture stratégique européenne », déclare-t-elle. 

Contrairement à la vente de Rafale d’occasion à la Grèce, qui avait entraîné la commande de chasseurs neufs, l’accord avec la Croatie ne se traduit pas - pour l’instant- par un nouveau contrat pour Dassault Aviation. « Les produits de cession des Rafale prélevés seront utilisés pour améliorer la disponibilité et renforcer la préparation opérationnelle de l’armée de l’Air et de l’Espace », indique sans plus de précisions le ministère des Armées.

Sur le même sujet