Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

La Brasserie Parallèle veut vendre un million de bouteilles de kéfir d'ici 5 ans

Bordeaux Technowest
mardi 17 novembre 2020

La Brasserie Parallèle, qui produit une boisson à base de kéfir, vient de déménager à Floirac. Elle peut désormais produire jusqu’à 1.000 litres par semaine, et espère franchir la barre du million de bouteilles vendues d’ici cinq ans. Son cœur de cible : les magasins bio.

Laurent Drège et Guillaume Soares ont lancé la Brasserie Parallèle en 2019. « J’étais ingénieur dans de grands groupes comme Engie, mais j’ai toujours été passionné par la gastronomie, se remémore Guillaume Soares. J’ai entamé une reconversion professionnelle et c’est en travaillant dans une brasserie que j’ai été piqué par le processus de fermentation. » Les deux associés décident alors de se lancer dans l’entreprenariat et se tournent vers une boisson méconnue : le kéfir.

Une boisson mystérieuse

« Le kéfir est un levain, développe Guillaume Soares. Une symbiose entre des bactéries lactiques et de la levure de bière. Il se nourrit avec du sucre, de l’eau, du jus de citron et un fruit, en l’occurrence de l’abricot pour nos boissons. Ainsi il se reproduit, en quelques sortes, sous forme de grains. » Mais le plus intéressant, c’est qu’on ne sait pas, aujourd’hui, le synthétiser. « C’est un grand mystère, renchérit Laurent Drège. Il est apparu dans plusieurs endroits sur Terre. Quant à sa découverte, l’hypothèse la plus probable est qu’un chercheur aurait trouvé des grains au Mexique, dans un cactus, avec l’eau qui fermente. »

Si le kéfir possède des vertus notamment pour le transit intestinal, c’est avant tout pour ses qualités gustatives que le duo de la Brasserie Parallèle l’a choisi. « Nous créons nos boissons qui sont certifiées bio comme une alternative à l’alcool. Surtout, les grains de kéfir se transmettent de la main à la main : nous voulons rendre la boisson accessible à tous. »